Vérifier et modérer : Pornhub explicite ses solutions

Communication de crise. Il y a quelques jours, Pornhub a publié un nouveau communiqué détaillant ses solutions pour mieux vérifier les modèles et modérer les contenus. Il s’agit, principalement, d’un ensemble de partenariats technologiques noués avec des entreprises spécialisées dans l’identité numérique. Ainsi, le fleuron de MindGeek se veut à la pointe de la lutte contre les contenus illégaux.

Une vérification biométrique grâce à Yoti

Suite au grand ménage de décembre, Pornhub a donc annoncé une nouvelle série de mesures pour la confiance des utilisateur·ice·s et la protection des données : Trust and Safety. Leur communiqué explicite le repositionnement de Pornhub comme étant « à l’avant-garde de la lutte » contre le contenu illégal. Face aux abus (rares mais parfois graves), Pornhub a confirmé que seules les personnes vérifiées sur le site et membres du Model Program (studios partenaires et créateur·ice·s indépendant·e·s) pourront continuer à publier du contenu vidéo. Les téléchargements restent possibles mais uniquement en payant le·a créateur·ice.

Les créateur·ice·s de contenus voulant rejoindre la communauté Pornhub devront désormais le faire via Yoti, société basée à Londres. Yoti propose, notamment par son appli, des services spécialisés dans la vérification de l’identité numérique. Les clients de Yoti (comme Pornhub) n’ont pas accès aux documents d’identité envoyés. Les données prouvant l’identité sont des informations personnelles particulièrement sensibles, surtout pour les travailleur·se·s du sexe. Afin d’éviter tout risque d’outing ou de fuite, Yoti utilise un système de stockage sécurisé grâce au chiffrement et à la dispersion des données. Ainsi, après vérification, seul·e l’utilisateur·ice a accès à l’identité numérique complète.

Concrètement, Yoti utilise une technologie d’identification biométrique pour confirmer que les images envoyées par les pornographes correspondent à celle du document officiel. Lors de ce processus de vérification, Yoti accède à l’identité de la personne pendant 7 jours. C’est au terme du processus, supervisé par un comité éthique, que les données sont définitivement sécurisées. Les autres sites de MindGeek utiliseront aussi cette technologie. En outre, Yoti a confirmé, sur Twitter, qu’elle travaillait avec l’ONG britannique Sparkle pour rendre sa technologie accessible aux personnes transgenres. Affaire à suivre.

Renforcement de la modération algorithmique

Sur Pornhub comme sur les autres grandes plateformes hébergeant du contenu (Youtube, Facebook, Twitter, etc.), la modération est très majoritairement algorithmique. Autrement dit, la détection, le contrôle et la suspension des contenus dépendent surtout de la capacité des bots à repérer un certain nombre de mots-clés interdits. La modération humaine n’intervient qu’ensuite, selon l’ampleur des signalements et le nombre (inconnu) de personnes affectées à cette tâche complexe.

Les annonces de Pornhub incluent une politique de modération algorithmique plus stricte et une équipe humaine consolidée. On connaît déjà les conséquences d’un renforcement de l’automatisation, en regardant une autre plateforme acceptant le contenu pour adultes : Twitter. Depuis janvier, l’oiseau bleu déplateforme de plus en plus de profils : il s’agit d’un resserrement algorithmique de la censure et cela touche particulièrement les TDS. Sur Pornhub, cette automatisation impacte notoirement les personnes trans, non-binaires et les artistes BDSM (et/ou fétichistes). En outre, qui décide de ce qui est acceptable parmi nos fantasmes ? S’efforçant de montrer patte blanche, Pornhub a largement dépassé le simple cadre de la lutte contre l’illégalité.

Désormais, la modération est donc plutôt une affaire de négociation sociale : sera supprimé ce qui n’est pas tolérable par la société. Une équipe humaine est, heureusement, en charge de vérifier chaque vidéo publiée sur le site. Vu l’ampleur de la tâche, on espère que le recrutement opéré sera à la hauteur (en nombre et en inclusivité). Toujours est-il que Pornhub annonce offrir un soutien médical et thérapeutique en cas de nécessité…

Une image de marque engagée à acquérir

Pornhub annonce également qu’un rapport sur la transparence, incluant notamment le nombre de signalements effectués en 2020, sera prochainement publié. C’est une pratique déjà mise en place par les principales plateformes de la tech mais inédite au sein des tubes adultes. Enfin, MindGeek mise gros sur un audit indépendant, réalisé par le cabinet d’avocats Kaplan Hecker & Fink LLP. Lancé en avril 2020, l’audit devrait aboutir à un rapport déterminant pour l’avenir de la modération dans le porno.

Visa et Mastercard ont confirmé à Motherboard la suspension de leur usage sur Pornhub mais les conclusions de l’enquête indépendante pourraient changer la donne. En attendant, le CEO de MindGeek (Feras Antoon), le COO (David Tassillo) et le VP de Pornhub (Corey Price) ont été entendus à la Chambre des communes canadienne. Gustavo Turner retranscrit un véritable procès moral. Ces ennuis financiers et judiciaires portent atteinte à l’image de la marque

Depuis plusieurs années, Pornhub déploie des trésors d’inventivité afin de redorer son blason à travers de multiples campagnes de communication. La dernière en date fait d’une pierre deux coups : l’inclusivité avec la mise en avant de leur nouvelle ambassadrice Kira Noir et l’engagement pour la planète avec le concept de « sextenabilité ». Les vidéos, sous forme de délicieux JOI, présentent des gestes écolos et les regarder finance une association. Mais leurs efforts, quoique relevés dans quelques médias, peinent encore à convaincre.

Pornhub semble enfin débarrassé des contenus illégaux. Mais son passé continue de peser sur l’image de marque. Pendant que Pornhub encaisse les coups et s’améliore, les autres tubes (comme le n°1, XVideos) continuent d’opérer dans l’ombre. Les abus (notamment, le vol de contenu) y sont plus fréquents et moins modérés. Finalement, à l’image du divertissement pour adultes dans son ensemble, Pornhub s’est métamorphosé en 2020. Espérons que 2021 marquera un tournant favorisant davantage la diversité des modèles indépendants.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

  • On dira ce qu’on veut, mais depuis quelques temps (et avec la purge Pornhub), pas mal de plateformes ont suivi (Xhamster, Xvideos, bref, tous les tubes). Et ça laisse un vide amer.

    Toute la catégorie amateur (pour ne pas dire stolen videos hein, on va pas se leurrer) se retrouve dépouillée (pas mal d’amateurs « confirmés » ne sont pas encore « revenus » ou ont refusé les nouvelles conditions).

    Je pense être victime de ce système sale et malhonnête, mais du coup j’ai bien du mal à trouver quoique ce soit qui soit mon kink parmi les productions actuelles (même les OF, MYM). Au secours !

Laisser un commentaire

Porno Français