Les gifs de la semaine #336

On n’a pas encore le cul sorti des ronces, mais on garde espoir avec une sélection de gifs pornos éclectique et pleine de pornographes indépendants à découvrir et à soutenir. J’espère que vous vous portez au mieux et que le coronavirus ne passera pas par vous. Rude boy and girl, il faut respecter les gestes barrières et bien te laver les mains après le fap (c’est important aussi). Pornosonic Pon da mic MC Big Dick & Daddy Dom Mory Watching!

Lola Tormento n’avait aucune intention de faire réparer sa voiture. Quel piège pour Manon Praline, la garagiste ! Elle ne facturera que les heures de main-d’œuvre, j’imagine. Manon et Torri Lisek signent un court excitant avec des rapprochements entre la mécanique et le sexe très explicites. À découvrir sur la page IndieBill de l’artiste. Faut soutenir les indé en ces temps difficiles.

Sur Adult Time cette semaine, on se fait plaisir avec du matos tranquille. Reed and Weep (aussi connu comme ReedSuicide) se déshabille et bouge pour que nos yeux témoignent de sa beauté dans une ambiance colorée et claire-obscure. Tout cela est produit par Black Label Magazine.

Autre exemple de porno indé, Ouroboros chez Vesperal Films. Dwam mélange les corps tout en fluidité avec un montage pourtant très fragmenté, ça débloque nos repères et permet de jouir confiné, mais bien fini. Bishop, Dante et Dwam forment un trio magique, le MCU n’est pas prêt.

Confinement oblige, il ne reste à certain·e·s que la masturbation pour avoir des orgasmes (enfin, c’était déjà un peu le cas pour les meufs hétéros en couple aussi). Pour pimenter ces séances solos et casser un peu la distanciation sociale, on peut se placer devant un miroir. Tout de suite, on est deux à se branler, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour Professor Gaia de Black Porn Matters, ça veut dire beaucoup.

Clac clac clac, c’est le petit son qui précède le départ du train. Colby Jansen fait retentir son sifflet, attention les portes du plaisir vont bientôt s’ouvrir. Tchou tchou, Armond Rizzo n’a pas peur des retards, il sait bien que la locomotive va partir fort d’un moment à l’autre. Le contrôleur lui demande son billet, il est bien poinçonné.

Il est loin le temps où l’on pouvait sortir dans la nature et se faire pisser dessus tranquille, sans avoir à filer une attestation. Pas de case déplacement dérogatoire pour cause de pissing en plein d’air, de toute façon. On croise les doigts pour pouvoir revivre des golden showers dans la pinède cet été, la météo prévoit déjà un temps très humide dans les Corbières. Bruce and Morgan sont toujours en plein cœur de mes contenus uro. Ils ont un OnlyFans, abonnez-vous, c’est aussi ça le porno indé.

Allez, on passe une bonne semaine, prenez l’air par la fenêtre et soyez gentil·le·s !

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire