Les gifs de la semaine #325

Introduction :
1) Discours, texte préliminaire au début d’un ouvrage, d’une dissertation.
C’est très exactement le moment le plus compliqué pour moi dans la rédaction d’un article. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir leur dire sans constamment répéter que le porno c’est cool, que je me suis masturbée trois fois tellement ça m’a chauffé et qu’il faut soutenir les travailleurs·euses du sexe ? Ça fait trois ans et demi que je galère avec ça.

Et puis c’est toujours au moment où je vois une autre sorte d’introduction que l’inspiration vient : 2) Action d’introduire, de faire entrer quelque chose quelque part. Une langue dans une bouche, un doigt dans un anus ou un sextoy dans un vagin. Là on commence à causer, mais cette fois-ci sans mots, juste avec le toucher et le regard.

Je pense que c’est exactement ce dont j’ai besoin – de toucher, de sentir, de re-sentir, de m’éloigner un peu des mots pour retrouver toutes mes sensations. C’est pour cette raison que je vous écris ces dernières lignes (non, non, ce n’est pas un suicide hein) en ayant le coeur lourd et mon sextoy pas très loin (vous voyez ;) ). J’ai été plus qu’heureuse de travailler ici et de découvrir cet univers si beau et si riche à vos côtés.


Bonne lecture et surtout, bonnes sensations.

Votre aimée et dévouée Manon des Sources.

On débute cette semaine avec une jolie ouverture de rideau sur Jiz Lee. Dans un décor plus que soyeux, avec des acteurs·trices plus que sensuel·le·s, tout ce beau monde donne envie de faire un petit tour vers la fin du XIXe siècle. Avec tous ses bijoux à foison, son velours à gogo et ses plumes gigantesques, Graphic Depictions nous pousse délicatement vers les plaisirs charnels. À regarder sans modération dans un sofa bien moelleux.

J’étais contente de voir Tyler Nixon passer dans mes suggestions alors j’ai été faire un petit tour dans ses productions. Et je dois dire que je n’ai pas été séduite que par son petit minois. Avec Games We Play, c’est l’entrée vers un drama digne des plus grands films, mais avec des scènes vraiment très « oh oui, oh oui, j’en veux encore plus ». You see ? C’est pour cette même raison que je ne vous ai pas mis un, mais deux gifs ! Ne me remerciez pas.

Petit plan à trois des familles où la troisième personne semble avoir disparu, et c’est là où réside toute l’excitation. Toute la vidéo est d’ailleurs vraiment très chouette. L’acteur entre en scène en apportant un café au lit (de base : +1) pour ensuite se faufiler sous les draps et offrir de langoureux cunnilingus à chacune. Les deux actrices s’emparent de son corps et n’en font qu’une bouchée. Comme dit Samantha dans Sex & The City : « I had to sit on his face to shut him up ! ». Bless her.

Moment d’empressement, d’excitation intense. Pas l’temps d’enlever le bonnet, on est déjà partis vers un cunnilingus enflammé en haut d’une échelle (haha, ce Kamoulox). À vrai dire je trouve l’ensemble aussi sexy que Bishop Black (c’est dire !), alors me voilà presque déçue de les voir entièrement déshabillés sur le canapé. Mais oh la la, s’il vous plaît, plus de vidéo comme Secret Sex Society, où on sent ce mouvement de basculement, ce moment où t’en peux plus tellement t’as envie de te niquer.

On termine avec mon petit gif chouchou de la semaine. Je pense que tout réside dans le fait que je n’ai jamais été très pegging et cette vidéo semble pourtant titiller quelque chose chez moi. En même temps avec Mary Cherry, la spécialiste en la matière, je ne pouvais que trouver chaussure à mon pied. La technique de masturbation est extrêmement sexy et le porte-jarretelles se prête à merveille au moment.

Image en une : Bishop Black

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire