Erotic market – May I

Aujourd’hui on écoute et on regarde un clip brûlant (oui car c’est de la lave). Il s’agit de May I d’Erotic Market, extrait de l’album Boredoms, que vous pouvez streamer partout. On aime le son, on aime les paroles, on aime la mise en images de Ramataupia. À ajouter dans vos playlists du cul immédiatement !

Erotic Market, comme beaucoup d’artistes de tous univers, subit la censure sur les réseaux sociaux, sans doute à cause de ses paroles pourtant à peine explicites. Elle écrivait d’ailleurs ces lignes sur sa page Facebook il y a quelques temps :

Hier j’ai posté le clip de May I en direct sur Facebook. En toute naïveté j’y parlé de s** et de spiritualité, de consentement, bref d’amour. Personne n’a vu mon post, mis à part les happy few qui sont passés aux travers des algorithmes.
Évidemment Facebook te propose de sponsoriser ton post contre quelques vues, mais évidemment aussi que ce post est contraire aux règles pudibondes de ce même media donc impossible à effectuer.
La censure est devenue plus sournoise et mesquine. Cachée, elle est un moyen de monétiser notre visibilité. Ça a toujours été le cas avec par exemple l’achat d’encarts dans les magazines. Sauf que fb nous a d’abord fait croire à un espace d’expression libre et gratuit où les indés pouvaient s’adresser directement à leur communauté, à chance égale des grosses machines. Well done, on s’est bien fait ken.

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire