Les gifs de la semaine #297

Salut ! J’espère que tout se passe bien de votre côté. Pour ma part, je me prépare à aller à Beauregard m’enjailler comme jaja, autant vous dire que je bondis sur place en m’éclatant les tympans alors qu’il est à peine 9h. Continuons donc sur la lancée avec une sélection pas piquée des hannetons, où balade champêtre rime avec histoire de l’art, où les chaussettes hautes de Flora se marient à la perfection avec la couverture pilou-pilou d’Owen Gray, sans oublier la chaleur humide de la salle de bain de Daisy Taylor pour réhausser le tout. Bienvenue dans mon monde merveilleux.  

Ersties et Flora nous offrent une jolie collaboration. J’ai un petit crush sur le côté sainte-nitouche-au-carré-court de Flora qui se révèle beaucoup plus percutant qu’une hostie dominicale. Du coup, je vous conseille de regarder la vidéo confortablement installé·e au fond de votre banc en bois avec un bon verre de vin rouge, parait que ça fait du bien.

My Sweet Apple réinvente le genre en nous offrant une belle performance artistique et sexuelle sur canevas. À mi-chemin entre du Yves Klein et du Jackson Pollock pour l’aspect pictural, entre du Gutaï et du Matthew Barney pour la performance, sans oublier les fabuleuses Carina Ubeda et Casey Jenkins pour le rapport à la vulve, les Sweet Apple nous ouvrent un champ merveilleux vers le monde de l’histoire de l’art et des expressions corporelles. Pressée de voir leur prochain spectacle chorégraphique.

Daisy Taylor de Here On Neptune est toujours aussi magique. Je pense que je la trouve encore plus belle depuis qu’elle a les cheveux courts. Et puis, regardez-moi ce petit coup d’œil, si avec ça, ça ne vous donne pas envie de voir le reste de la vidéo, je ne sais plus quoi faire. De mon côté, c’est l’extase, il fait presque aussi chaud dans mon salon que dans sa salle de bain (et ce n’est pas seulement parce qu’il fait 30 degrés à Rennes).

Nikki Darling et Owen Gray nous donnent des sueurs bien, bien chaudes. Je m’en mords les lèvres rien qu’à voir ce remonté-couché-léché digne des plus grands performeurs. Voyez, tout se lit sur la bouche entrouverte et le regard brumeux de la sublime Nikki. Si vous voulez apprendre la technique, vous pouvez vous rendre sur la plateforme Deep Lush mise en ligne par Owen lui-même. Fini les intermédiaires, c’est direct producteur-consommateur et ça, c’est un grand oui.

Alam Wernik & Chris Loan viennent de s’associer chez Cocky Boys dans la dernière production en date. Ils apportent une bonne dose de croquant et de douceur pour terminer cette sélection en beauté. Ça donne envie de se mettre à l’ombre d’un arbre, de profiter de la fraiche, de la vue et des caresses.

Cette publication est possible grâce à la participation de miraibazin, merci !
Image en une :  Makeda Sandford

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire