Jedy Vales : l’ambassadrice de YouPorn…est virtuelle

Jedy Vales. C’est le nom de la nouvelle ambassadrice de YouPorn (mais si, vous savez, le site qui ressemble de loin à Pornhub). Son job est d’alimenter les réseaux sociaux de la plateforme de vidéos pour adultes et d’échanger avec sa communauté. Seulement, tenez-vous bien, cette troublante influenceuse/CM est totalement virtuelle. Derrière ce nom, ni chair ni os, mais une intelligence artificielle. Que va devenir Youporn Katie, l’actuelle Social Manager du tube ?

« Votre expérience est bien réelle »

L’ambassadrice de YouPorn est une charmante girl next door. Énigmatique brune aux yeux couleur menthe à l’eau, elle porte un débardeur blanc et un collier d’or. Sa particularité ? Ce lointain sosie de Lara Croft est entièrement développé sur ordinateur et contrôlé par une intelligence artificielle. L’égérie s’intitule Jedy Vales et a été conçue en fonction des caractéristiques physiques et des traits les plus recherchés par les utilisateurs de YouPorn. Son but ? Squatter les réseaux sociaux – Instagram, Twitter, le blog du site pour adultes, mais aussi Modelhub, où une page perso lui est dédiée – afin d’informer l’audience quant à l’actu de YouPorn. Mais Jedy Vales peut aussi interagir avec elle et compte même nous raconter son quotidien l’espace de quelques posts et vidéos. Bref, Jedy Vales est ce que l’on appelle une « influenceuse virtuelle » – ou bien un « avatar commercial ». Un concept de plus en plus courant : l’on pense à Hatsune Miku, chargée de promouvoir le logiciel de synthèse vocale Vocaloid, Miquela Soussa, créature numérique imaginée afin de vendre du Louis Vuitton, du Chanel et du Prada, ou encore Gaïa, la première influenceuse virtuelle française, façonnée par la Paris School of Luxury. Jedy Vales est une habile manière pour Charlie Hugues, vice-président de YouPorn, de surfer sur cette tendance, en additionnant beau coup marketing et expérimentations virtuelles.

« Jedy est l’incarnation par excellence des innovations technologiques pour lesquelles nous sommes réputés. Elle est la porte-parole idéale » a déclaré l’entrepreneur à Forbes. Derrière cette stratégie de communication se trouvent les studios Camasutra VR, cadors de la pornographie en réalité augmentée. Magie du web s’il en est, la créature de rêve s’est même entretenue avec Paper Magazine (si si). Jedy y détaille les intentions de YouPorn en rappelant le challenge technique qu’elle est censée incarner (« le porno a toujours été à la pointe de l’industrie technologique et continuera à occuper une place de leader grâce à des innovations créatives comme moi. Nous serons étudiés dans des universités, peut-être avec des assistants d’enseignants virtuels !« ), mais balance également d’angoissantes considérations sorties d’un épisode de Black Mirror :

Les influenceurs numériques sont difficiles à comprendre, car nous avons l’air réels, nous agissons réellement, nous participons à des expériences réelles et, pourtant, nous n’existons pas en dehors de l’écran. Mais l’expérience que vous vivez avec nous, elle, est bien réelle.

« C’est un fantasme »

Capture d’écran YouTube – « YouPorn’s virtual ambassador Jedy Vales » (07/05/2019) – VentureBeat

De quoi rendre ce pauvre Isaac Asimov zinzin. Plus intriguant cependant, Jedy Vales décoche à Paper Mag cette réflexion dans l’air du temps : « l’existence des influenceurs virtuels reflète celle de notre société : nous sommes problématiques, en particulier dans notre conception irréaliste des « normes » féminines ». C’est dire si le discours de YouPorn est roublard au possible. L’influenceuse associe même au détour d’une question le principe du porno à celui de la création virtuelle. Tous deux émanent d’une illusion : « savoir que quelque chose est « faux » et jouer de ce fantasme, tout en sachant que c’est un fantasme ». Et ce fantasme, elle compte bien l’incarner. Sur Insta, la chanceuse tape la pose aux côtés d’Asa Akira, un t-shirt YouPorn sur les épaules. Ses selfies nous déstabilisent tant ils illustrent la théorie scientifique de la Vallée Dérangeante (ou « the Uncanny Valley »), à savoir l’étrange impression ressentie face aux petits défauts des figures androïdes beaucoup trop réalistes.

Bon pour l’instant, à en lire ses posts, force est de constater que sa singularité est surtout de ne pas connaître l’existence des lettres capitales. On est loin du soulèvement des machines. Il n’empêche, si Jedy Vales assurera en un sens le poste de « Community Manager » épisodique de YouPorn, on lui souhaite bon courage pour rétorquer aux commentaires les plus chelous. De toute façon, l’ambassadrice NSFW ne compte pas en rester au statut de femme-sandwich. Quand Paper Mag lui pose des questions sur la profession « d’influenceuse virtuelle », elle répond, malicieuse :  « Peut-être devrions-nous nous demander, quand est-ce que les influenceurs virtuels déjà existants viendront-ils me rejoindre dans un porno ?« . Car oui, pour son premier million d’abonnés, Jedy sera au cœur d’une vidéo « eXclusive » mise en ligne sur Modelhub. On est impatient. Ou pas. Pour l’instant, on se contente d’un petit teasing sur Pornhub.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire