Quoi de neuf dans le porn ? Spécial AVN Awards 2019

La saison des cérémonies est terminée. À l’année prochaine pour se retrouver entre collègues, échanger, rigoler et faire des tonnes de photos. Les AVN Awards se déroulent à Las Vegas, c’est donc la grosse fête. Juste avant la cérémonie, il y a le salon où les studios ont des stands, les porn stars y rencontrent leurs fans et font des dédicaces. Un moment à part dans la vie des performeurs, plaisir de rencontrer les gens qui font le même métier, tourner ensemble dans les chambres d’hôtel ou le désert. C’est une occasion unique de créer du contenu. Car oui, le métier a changé et si les AVN résistent à ce monde nouveau en ne privilégiant que les productions à l’ancienne (notamment celles qui passent par un circuit de distribution DVD), ces nouveaux pornographes sont là et travaillent ensemble. Ils font leur blé sur les futurs vestiges d’une industrie qui ne compte plus grand monde. Evil Angel, Lansky, Jules Jordan et Gamma Films sont les derniers géants du porno qui reçoivent les prix devant des consommateurs perplexes abonnés à Pornhub Premium, Onlyfans et aux Snapchat Premium.

Évidemment, aucune trace de nos Pornhub Models préférés. Ils sont ignorés par le gotha, faudra pas venir pleurer quand plus personne ne s’abonnera à vos sites.

___________________________

On commence avec l’Adult Expo. Tout le monde a son petit (ou gros) stand et c’est la foire aux dédicaces. Jules Jordan a mis en avant ses vedettes.

Gamma Films a mis en avant son nouveau service « à la Netflix » : Adult Time.

Naturellement, Lansky a fait le cacou avec ses porn stars toute la semaine. Véritable inondation des TLs.

Pornhub était là avec Modelhub, sa plateforme de vente de clips.

Découverte de la real doll qui suce toute seule. Ce futur promet !

___________________________

Comme elle est belle Bunny Colby ! Merci d’exister !

Alina Lopez, au centre, en Creepy Yeha.

Molly Stewart a osé la tenue la moins habillée du monde.

___________________________

Les prix sont revenus grosso modo aux mêmes gens que pour les XBiz. Bree Mills et Gamma Films en ont reçu moins pourtant. Les AVN ont fait la part belle au porno de daron. Quasi rien pour les cam models ou les vidéastes indépendants. On s’endort fort, tout ça n’est que business pour faire afficher sur les sites où plus grand monde ne s’abonne. Vous trouverez la liste exhaustive sur le site des AVN Awards.

Kayden Kross a remporté un prix pour sa réalisation. C’est mérité. Elle apporte beaucoup au porno.

Manuel Ferrara a gagné son 6e titre de meilleur performeur de l’année.

Jenny Blighe n’a pas oublié sa très mauvaise expérience avec lui. Elle a dit qu’il avait largement outrepassé les pratiques consenties durant une scène pour Evil Angel.

Immense déception sur la Favorite BBW, qui n’a rien d’une BBW. Ce prix du public est vraiment tombé à côté.

Wood Rocket a gagné quelques prix (ils sont chez Pornhub, ce qui est marrant vu que tous les autres gagnants détestent Pornhub).

Le prix du cul le plus héroïque revient à Abella Danger.

Et les seins les plus spectaculaires à Angela White. (Alors qu’on sait tous que ce prix revient à Alice Coquine sans conteste.)

La débutante la plus hot s’appelle Alina Lopez.

Chanel Santini est la meilleure performeuse transgenre. Écoutez son discours ! Elle invite à ne plus fétichiser les personnes trans dans un événement qui ne fait que ça. Bravo à elle !

Cependant, Natalie Mars rappelle que les partenaires des personnes trans sont souvent blacklistés par les studios.

___________________________

Cardi B a animé la soirée avec sa musique.

___________________________

Il y a eu cette histoire autour du VIH. La Free Speech Coalition est une association qui soutient et aide la communauté du porno américain à se protéger, notamment du côté des risques autour des IST. Ils gèrent le système de dépistage PASS, le fichier utilisé pour connaître le statut sérologique et les éventuelles infections d’un performeur. Ils ont fait un atelier durant la semaine et ont discuté des avancées dans les traitements du VIH. C’est un sujet délicat qui a fait beaucoup parler, car un tweet a été mal compris suite à cette conférence. La panique s’est répandue, certains ont cru que des performeurs séropositifs (avec une charge virale indétectable grâce aux traitements) pourraient retourner sur les plateaux. Mais non, la FSC est claire sur ce point.

Lance Hart se permet même un peu d’humour.

Wolf Hudson en rajoute une couche pour éclairer sur le stigma des personnes touchées par le virus.

___________________________

Au fait, Honey Gold est sortie de convalescence. Et elle a même gagné un prix aux AVN.

___________________________

Il y a eu aussi les GayVN récompensant le porno gay. Je vous laisse découvrir tout ça.

Farrah Moan de RuPaul Drag Race était là.

Lance Hart a remporté le prix de la meilleure scène bi. Évidemment.

___________________________

Petite news business en passant. Greg Lansky a pris une participation majoritaire dans le studio de Kayden Kross. Espérons qu’elle puisse faire toujours son cinéma de la sensualité.

Molly Stewart partage son expérience de camgirl en appuyant sur quelques points délicats comme le harcèlement des fans. À lire, tout en gardant en tête que ce n’est pas que ça la cam. Elle le dit elle-même.

___________________________

Gina Valentina est un ptit clown.

Un génie a fait un compte sur Mia Rand à la manière du compte Twitter sur la cinématographie qui met en exergue les plans formidables. Abonnez-vous !

Rester « on point » pendant les gorges profondes, ce n’est pas simple.

Baisez des keums c’est super, pas vrai les copines ! Fast and Furious 38 s’annonce grandiose.

___________________________

On n’oublie pas nos belles personnes de la semaine. Accrochez-vous, ça va secouer ! (Tout le monde n’appartient pas au monde du porno, il y a des modèles photo.)

Image en une : Ivy Wolfe avec son AVN Awards de la meilleure starlet.

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire