Quand Babor Lelefan et Monsieur Poulpe tournent pour Dorcel

Désolé pour le titre racoleur, voici les faits : le twitto (et vidéaste) Babor lelefan a écrit et réalisé une scène porno pour Made in France / Marc Dorcel. Et son comparse, Monsieur Poulpe, joue dedans – mais n’y secoue jamais un seul tentacule. Pourquoi ?

Quiconque le suit sur les réseaux le sait : Babor aime « la france, le sexe et lé cacaouate« . C’est la seconde option qu’il privilégie avec Intrompable, scène Dorcel d’une vingtaine de minutes dont il est l’auteur. Auréolée d’un sous-titre concis (« Il est cocu, elle est contente« ), cette séance de galipettes entre Luna Rival et Rico Simmons est partie d’un thread sur Twitter.

En juin dernier, Babor glissait dans les DMs du daron du porno français en demandant : « pour combien de RTs je peux écrire le scénario et les dialogues de votre prochain film ?« . Plus de 28 000 retweets plus tard, la chose était actée. L’internaute a même été invité sur un tournage, histoire de « [s’]’imprégner de l’ambiance« , dit-il. Aujourd’hui, la scène est dispo en téléchargement sur Dorcel Vision pour 7,99 €. Les voies du web sont impénétrables. 

L’histoire est donc celle de Rico et Luna, deux amants qui avant de marivauder (ou plutôt, baiser comme des fous) s’interrogent sur deux-trois problématiques – le poids du mari (Babor) dans la chambre conjugale et la nécessité de se marier avant d’expérimenter la sodomie. Les soucis du quotidien en somme.

Sans rien dévoiler, la partie explicite constitue la très grande majorité de la séquence, plus généreuse en sexe qu’en humour donc. Bien que classique, ce contenu X n’est pas non plus honteux : bagues aux doigts et piercings aux tétons, Luna Rival assène une fellation très passionnelle et, surtout, met à l’honneur une facette hairy plutôt réjouissante. Certainement la seule dimension un tant soi peu transgressive d’un pastiche finalement très consensuel et peu délirant, à la dérision sage et un peu facile.

Quand à Monsieur Poulpe, qui apparaît l’espace d’un gag dans la peau du maire de la ville, on l’a connu moins prude – pas une seule fesse dévoilée ici. Sa participation à ce X très private joke apparaît comme une parenthèse logique entre deux saisons de Crac Crac, l’émission cul-turelle sur Canal + dont il est l’animateur et Babor un des auteurs – et qui s’avère plus sulfureuse que cette légère potacherie. Mais force est d’avouer que sa performance en Gai Luron lunaire et éberlué est l’un des atouts de cette histoire de cul insouciante, qui s’amuse des codes d’un genre sans forcément les transcender ou les renverser.

Cependant, si le fait de voir deux performers forniquer à côté d’un portrait du très charismatique Babor – dab à l’appui – fait vibrer votre bas-ventre, ne boudez pas votre plaisir. Qui sait, cela pourrait peut être devenir un nouveau fétichisme en vogue ?

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire