Tumblr interdit définitivement le porno, la fin d’une époque

Tumblr, c’est fini. Du moins, la partie qui vous intéresserait, c’est-à-dire l’accès au contenu porno (et à la subculture qui en découlait). L’annonce s’est faite discrètement via une petite modification des conditions d’utilisation : à partir du 17 décembre, aucune publication explicite ne sera acceptée. La plateforme entend par explicite : les parties génitales et les tétons des femmes (comme vous le savez, ceux des hommes seront toujours acceptés).

La fin du contenu « adulte » sur Tumblr dans les conditions d’utilisation

Cette décision intervient après que Apple a suspendu le 16 novembre l’application de son store pour des raisons de contenu pédo-pornographique accessible dans la base de données de Tumblr (ou du manque d’intervention de la plateforme à ce sujet).

Le lent déclin de Tumblr

Cette décision radicale n’est pas totalement surprenante de la part de Tumblr dont la politique à l’encontre du contenu explicite s’est durcie ces dernières années à mesure des rachats successifs (par Yahoo! en 2013, puis de Yahoo! par Verizon en 2017) et du départ du fondateur David Karp. Si le porno était de moins en moins accessible et visible sur la plateforme, il restait une des raisons de l’utilisation de la plateforme et surtout une partie intégrante de la culture porno en ligne, de sa vigueur et de sa créativité.

Le bientôt feu-Tumblr du Tag Parfait (en jachère depuis 2017)

À partir du 17 décembre, les Tumblr et les contenus jugés explicites (par les bots et par les utilisateurs, par un système de dénonciation sous les posts) seront visibles uniquement par leurs auteurs (censurés donc, mais pas supprimés pour autant). Cette mesure ne touche pas que les Tumblr spécifiquement dédiés au porno, mais à l’ensemble des communautés qui mixaient à travers leurs publications contenu mainstream et contenu « explicite ». On pense évidemment aux communautés LGBT+ qui utilisaient encore beaucoup Tumblr et trouvaient dans cette plateforme une liberté d’expression qu’ils ne trouvaient pas ailleurs.

2018, année noire pour le sexe sur Internet

Il devient de plus en plus difficile en 2018 de trouver des plateformes et des réseaux sociaux mainstream acceptant le contenu adulte. Les lois FOSTA/SESTA ont mis un stop aux travailleurs·ses du sexe en ligne. Patreon a tellement caché le porno sous le tapis qu’il devient difficile de l’utiliser. Instagram est parti dans une véritable purge contre les comptes jugés trop explicites (alors qu’ils n’enfreignent pas les règles). Facebook continue son hostilité contre tout ce qui se rapproche d’un téton de femme. Sans parler du problème fondamental pour l’écosystème adulte maintenu à distance dans un ghetto économique. Alors que reste-t-il ?

Twitter met aussi le contenu explicite sous le tapis

Twitter et Reddit restent les rares bastions de résistance pour celles et ceux qui souhaitent partager du contenu explicite sur une plateforme publique non dédiée, à quelques nuances près. Twitter a resserré la vis en 2017 en masquant de la recherche les comptes explicites et Reddit aussi puissant soit-il, privilégie dans son fonctionnement propre le contenu au profit des utilisateurs (vous postez avant tout pour l’ensemble de la communauté et des subreddits, pas pour vos followers). Le réseau Mastodon autorise également le contenu explicite, mais son utilisation est encore très marginale. Du côté des communautés privées, Discord et Slack (et tous les groupes privés qui sont correctement administrés, même sur Facebook) sont devenues à la marge également des zones « libres », mais dont l’accessibilité demeure fortement contrainte par un système de cooptation/invitation.

Vers un internet polarisé

Adieu l’internet d’avant

La « fin » de Tumblr est symbolique, mais ne devrait pas porter atteinte au site qui continue à attirer 500 millions de visites par mois (sans compter les membres qui utilisent directement le dashboard). Mais dans un internet devenu de plus en plus puritain, la mixité du contenu n’est plus souhaitable. Cette liberté que vous avez connue tend à disparaitre au profit d’un monde clairement séparé : d’un côté le contenu autorisé, jugé non sexuel, de l’autre le contenu jugé sexuel, accessible uniquement sur des plateformes dédiées. Un monde polarisé qui écrase la créativité et une partie de la culture internet qui s’efface au profit d’une culture aseptisée.

7 commentaires Voir les commentaires

  • C’est désespérant, c’était le premier et seul endroit gratuit et bien connu de l’internet où les meufs pouvaient aller (et même discuter) sans avoir à se taper des dizaines d’images de pur hardcore dès la homepage car il y en avait pour TOUS les goûts. Et ils n’ont que deux semaines pour trouver d’autres hébergeurs c’est lamentable. Des alternatives dans un futur article ?

  • Ce sont les sites pornos qui vont s’ouvrir au mainstream.

  • C’est d’une tristesse cette vague de puritanisme !
    Et c’est d’autant plus triste quand c’est les utilisateurs qui trinquent car Tumblr ne veut juste pas se fouler à mettre des mesures de contrôle et cède à la facilité avec une censure simple, strict et sans réflexion.
    J’espère que les blogs de texte érotique et autres contenus non-visuels seront conservés lors de cette purge.

  • Désespérant… Quand la censure mettra autant de moyen et de filtres contre les images violentes de bagarres, chutes, accidents ou bien pire. Non, la violence c’est devenu normal, banal. Mais par contre….un téton ! Mon dieu c’est horrible. Eh ben moi je préfère que ma fille tombe sur un téton plutôt que sur un type décapité, ou même un pauvre gars qui tombe d’une échelle…

    Rendez-nous notre liberté ! Stop à la censure erotico-porno!

    Bravo pour votre site !

  • Une alternative serait les réseaux sociaux dit « alternatif » et décentralisé, comme Mastodon, qui ressemble fortement à Twitter. Des serveurs sont spécifiquement dédiés au contenu adulte (lorsqu’on se créé un profil Mastodon, ce dernier propose différent profil, dont  » je suis créateur.ice de contenu pour adulte  » : https://joinmastodon.org/)
    A creuser donc (et en plus, ça respecte les données personnelles des utilisateurs)

  • Tumblr nous a permis de rencontrez les « comme nous » et pas « comme nous » dans l’échange et la tolérance. Au final en tant que couple libertain nous n’avons jamais utilisé la platforme comme un lieu de racolage mais c’est l’odeur de souffre qui va le plus nous manquer.

  • Quelle tristesse.
    Comme c’était cool Tumblr.

    Mastodon en effet.
    Il y a aussi un site de blogging (en beta pour le moment) qui s’appelle pillowfort,
    et qui s’est tout de suite manifesté quand tumblr a fait son annonce pour le 17 décembre.

    le lien vers leur kickstarter
    https://www.kickstarter.com/projects/562544287/pillowfortio-a-better-social-media-platform

Laisser un commentaire