Xhamster offre 25 000 dollars pour du « porno pour femmes »

Les tubes porno sont au coeur des débats autour du porno, que ce soit dans l’industrie, dans les médias et dans la société. Ces sites qui concentrent l’ultra majorité de la consommation porno focalisent l’attention sur ce qu’ils proposent ou mettent en avant. A tort ou à raison, on les accuse de beaucoup de maux, à commencer par proposer uniquement de la pornographie hardcore (ou « dégradante » selon les termes de la réalisatrice Erika Lust) où la cible serait exclusivement masculine. Les tubes porno par leur fonctionnement ne sont que le reflet de la production actuelle et passée, qui il est vrai, se focalise essentiellement sur une cible masculine, qui reste historiquement première acheteuse de porno (on rappellera que même si la consommation parait gratuite, ces vidéos n’existeraient pas sans clients qui paient).

Ce constat est vrai même s’il est mis à mal depuis quelques années par la montée en puissance de la production amateur/indépendante qui se rémunère au nombre de vues (sur Pornhub ou Xvideos) en visant un maximum de personnes, femmes comprises, qui représentent tout de même entre un quart et un tiers des visiteurs des sites porno gratuits. Mais également par la mise en avant de productions différentes, on pense évidemment à Erika Lust (absente des tubes) mais aussi des studios comme Ersties, Lustery ou Girls Out West (dont les chaines officielles sont très populaires sur les tubes porno).

Extrait d’un film disponible sur Lustery

Partant de ce manque de production « pour les femmes » et avec un sens habile du marketing en ligne, le tube porno Xhamster (4e site porno le plus visité au monde), a décidé de faire bouger les choses en proposant 25 000 $ aux productions amatrices ou professionnelles qui mettraient l’accent sur les femmes (en terme de réalisation, de fantasmes ou autres…). Pour tenter de remporter ces prix (500$ par vidéos pour les amateurs, 1000$ pour les pros), il suffit d’envoyer ses productions au tube en remplissant quelques critères : proposer une vidéo d’une durée de plus de 6 minutes, un contenu original et jamais publié ailleurs et se focaliser sur une cible féminine correspondant à la catégorie « porn for women » du site (qui est un joli fourre-tout de vidéos plus ou moins volées, à vous de juger de la pertinence et des limites de ce qu’on entend par « porno pour femmes »).

Les règles de Xhamster « for women »

Xhamster tente ici une stratégie assez maline en allant sur le terrain de la pornographie féminine pour se faire bien voir. Cette manière de communiquer n’est pas sans rappeler celle de Pornhub qui met de plus en plus l’accent sur les femmes qui visitent son site, mais aussi dans la manière dont le tube phare a réussi à se refaire une image en offrant la possibilité aux amateurs et indépendants de se rémunérer avec leur contenu. Xhamster, étant encore le dernier gros tube, derrière Xvideos/XNXX et le réseau Pornhub à ne pas encore proposer cette possibilité aux pornographes en herbe (exceptée via leur offre Xhamster Premium mais qui reste une offre VOD classique, inspirée de sites comme Clips4Sale ou ManyVids).

Mise à part cette petite analyse sur la communication toujours intéressée des sites porno, on trouve l’initiative assez louable. Plus le contenu porno sera diversifié, meilleur il sera, qu’il se trouve sur des sites à part ou sur ces mastodontes du X que sont les tubes dont l’appétit grandissant pour le contenu fait maison est tout autant une stratégie industrielle qu’une excellente opportunité pour faire émerger de nouvelles propositions pornographiques.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire