La troisième édition du What The Fuck Fest est dans la place

C’est reparti ! Le What The Fuck Fest est de retour avec une troisième édition qui prendra place au Cirque Electrique (Porte des Lilas) les 6 et 7 juillet prochains. Stands, cinéma alternatif et singularités transgressives au menu. On vous en dit plus.

Le What The Fuck Fest est le lieu de rencontre et de célébration des sexualités queer (ou « dissidentes »). Ici le porno, tendance post-porn, est forcément teinté de militantisme. La soirée d’ouverture du vendredi vous invite ainsi à explorer de nouveaux territoires cinéphiles, avec la projection à 19 et 21h des métrages Vicious Chastity et Who will Fuck Daddy ?, récits psychédéliques et sans concessions traversés de perversions, de sensations transgenre et d’anarchisme. Vicious Chastity se présente carrément comme un « voyage voyage psychédélique au creux de fantasmes cinématographiques« , c’est dire l’aventure. Pour vous secouer les jambes jusqu’au bout de la nuit, enchaînez sur le concert-performance afroqueer de la rappeuse trash Zelda Weinen et le DJ set de Pussylicious. Deux-trois aller-retours au Bar-Terrasse en guise d’interludes vous permettront de choper quelques sérigraphies, badges et fanzines spécialisés.

Restez en forme pour le samedi, une grosse journée en prévision. A partir de 15h30, une « non-exposition interactive » organisée par le collectif Ygrek vous permettra d’être shooté sous les objectifs de photographes expérimentés. A 18h, la sulfureuse sélection Queers & Courts élargira vos horizons post-porn. La soirée qui suit sera une succession de performances, de représentations et de concerts. Les contorsions anti-oppressives de l’artiste Glitter Butch (« grosse gouine et fière de l’être« ) et celles du plasticien transgenre Gordon b. rec seront ainsi précédées du Corps du Roi, spectacle de Matthieu Hocquemiller : un dialogue théâtral entremêlant Ballet comique royal et luttes des travailleurs du sexe.  L’idée est toujours d’aborder toute une culture alternative sans renier le décalage et l’irrévérence. La vidéo ci-dessous, véritable cours de langue(s), vous offre un beau teasing de ces deux jours électrisants au Cirque.

Niveau tarifs, 10€ suffiront pour assister à la soirée d’ouverture, 5 à chaque séance de films. Le Pass Festival de 25 euros vous permettra de naviguer librement. Rendez vous sur le site de l’événement  pour plus de menus détails.

 

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire