A poil dans la rue, la réalité augmentée débarque sur mobile

La société Camasutra Industries (aka Camasutra VR) s’apprête à sortir une application mobile de réalité augmentée mettant (enfin) à disposition une partie des tournages qu’ils ont réalisé depuis plus d’un an.

En attendant que leur projet très excitant « d’hologramme porno » voit enfin le jour dans nos casques de réalité virtuelle – posant les premières bases d’une vraie interaction porno et non plus d’une simple immersion vidéo – il faudra se contenter d’un Patreon et d’un accès à 5 $ pour la version 2D et AR du projet. Un lot de consolation qui permet de tester avec les doigts sur vos écrans mobiles les capacités de la boite en terme de motion capture. Les petits malins remarqueront aussi que vous pourrez tester pour 10 dollars la version en réalité virtuelle (pour Oculus Rift et HTC Vive) du projet.

Pour vous donner une idée de la gourmandise technologique mise au point et des positions suggestives possibles, voici une petite vidéo qui résume assez bien l’idée : une couche de porno dans un univers bien réel. Pas de quoi fouetter un chat, mais au moins de faire rire vos amis avec cette application résolument NSFW.

A force d’attendre que la grande promesse du sexe virtuel voit le jour, vous avez du remarquer qu’on nous bassine un peu moins qu’il y a deux ans à propos de la réalité virtuelle. La raison est simple : le contenu vidéo est actuellement produit à la chaîne, et n’a plus grand intérêt tant que les nouveaux casques ne voient pas le jour (on espère tout de même une augmentation significative de la résolution des casques en 2018). Quant à CamasutraVR, en qui on croit beaucoup…on reste un peu sur notre faim. Quand on voit ce qu’il est possible de faire en terme de motion capture dans l’univers mainstream depuis 25 ans au moins (au cinéma, dans les jeux vidéo ou dans l’animation), on trouve le résultat, comment dire… un petit peu décevant.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.