Les gifs de la semaine #230

La vie d’un fappeur est un éternel recommencement. Hier encore, j’étais là à tourner en rond sur les tubes avec l’impression d’avoir tout, tout compris. Puis j’ai lâché 10 balles pour (re)tester Pornhub Premium (les « Netflix du porn » c’est un peu ma marotte depuis 4 ans…). Le monde de la 4K et du contenu premium pas cher (mais de qualité) c’est ouvert à moi. De cette nouvelle fenêtre ouverte vers un infini pornographique, j’en ai rapporté quelques gifs et découvertes. On commence par Teasing Angels qui comme son nom l’indique devrait rapidement être mon studio préféré puis après on se laisse aller entre indépendants et confirmés. 

Les vidéos de Teasing Angels dégagent un parfum de paradis. On ne sait pas où donner de l’oeil : ces énormes seins qui gigotent ? cette position acrobatique digne d’un cours de yoga hardcore ? Ces mèches de cheveux délicatement posées sur une épaule frêle ? Ces bozieux de zinzin profondément bouleversés par l’émoi ? Cette bouche qui s’entrouvre comme une porte verte ? Tant à mater, et si peu de temps. Feat. le plus beau regard-caméra de l’histoire du cul. Ou pas loin.

Le porno est comme une ritournelle de variétoche : ça s’en va et sa revient, c’est fait de tout petits riens. La preuve avec ce tit plug anal qui s’enfonce, s’avale et s’enfuit de l’orifice de Krissy Lynn chez EverythingButt. Bel imaginaire que le porn qui confère de la vie et du vice à n’importe quel objet phallique un tant soit peu rentre-dedans. Le sextoy, comme l’amour, est un boomerang, nous démontre ce fascinant gif.

Voici en exclusivité un aperçu de la rédac’ du Tag lors de la conception du Fap et la Plume, le grand rendez-vous des féru·e·s de bonnes pages. Des images édifiantes qui démontrent que notre passion pour la littérature naît avant tout d’un amour de la langue. Vous ne déplierez plus jamais la page centrale de votre Playboy de la même façon. Merci Pornhub.

Le bonheur est dans le porn, comme l’expose cette ode au cunnilingus en forme de happy ending. Regardez-moi cette expression de bonheur. Ce sourire enjoué suivi d’un regard surchargé de désir. C’est comme si le monde était de nouveau supportable. Le porno a enfin sa fraise Tagada.

Remake porno de l’arroseur arrosé avec un sexe qui grandit plus vite qu’une pub porno sur des pilules miraculeuses.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire