Porno Français

Les gifs de la semaine #218

Les gifs de la semaine sont ce dimanche un duo : je fabrique ses petites pépites et Clément s’occupe de faire des jeux de mots en dessous. On se rode encore, mais ça fonctionne pas mal, surtout quand on passe sa semaine à courir dans tous les sens. D’ailleurs, vous avez vu que notre boutique avait enfin pris un virage moderne ?

« Cum fun for everyone« , voici une vidéo qui porte bien son nom. Cette joie du foutre pour tout le monde, type « Jizzus Christ », on la retrouve sur ce gif humide issu d’une prod’ Strapless Dildo. Quel est le plus fascinant ici ? Ce jet factice qui éclabousse visage et cheveux ? Ou bien la fâcheuse position de Rossy Bush, dont on ignore si elle est là est pour accoucher ou jouir ? On hésite.

Fake Taxi, c’est un peu le tonton ivre qui récite du Bigard dans le texte un soir de réveillon. On doute qu’Ava Austen, ici à quatre pattes sur un beau capot, viendrait nous contredire. Bagnole, boobs et bières, on visualise le tableau. Reste le côté spectaculaire de la chose, telle cette charge héroïque digne d’une production Marvel – le doggystyle en plus. Un seul plan suffit à convaincre hétéros et mécanophiles, elle est pas belle la vie ? La plan suivant, vertigineuse contre-plongée entre deux seins et quatre roues, vaut son pesant de cacahuètes.

Actuellement vous pouvez admirer dans les salles obscures My Little Pony, film sur ces poneys multicolores complètement niais mais qui font la joie de ceux qui les imaginent forniquer dans tous les sens. Vous ne le verrez pas au cinéma mais ces poneys sont en fait des futa’ avec des énormes pénis gélatineux. Personnellement, je préfère largement cette version que celle pour les gamins, chacun ses vices. On doit cette version à la team blackjrXIII que vous pouvez soutenir sur Patreon, pendant qu’il est encore temps.

Natalia Forrest est la reine du teasing, le genre de fille capable de vous transformer en pierre en un regard. On se répète sûrement mais c’est important de le dire : c’est pas parce qu’on a 20 ans de porn au compteur qu’on va forcément « tomber » dans le délire des triples pénétrations, on peut très bien se servir de petit gif comme un incroyable support de masturbation. Essayez !

Un jour je serai le meilleur fappeur, je me branlerai sans répit…mais en attendant, j’éjacule sur une peluche Psykokwak. Vous connaissez la chanson. Cette compilation de Pokéfacials tout droit venue de l’antichambre du web, c’est un peu la frustration du fanboy en images. Aucun délire cosplay à l’horizon, pas la moindre nerdy girl déguisée en Pikachu ou en Ondine. Reste alors à sortir ses peluches du placard et les enduire de foutre. On fait avec ce qu’on a., les amateurs de Pokéballs seront comblés. Rappel : dans la langue de Shakespeare, Psykokwak se dit Psyduck. On préfère Psydick.

 

Image en une : Natalia Forrest

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire