Trucs de Meufs : la web-série cash sur l’intimité des femmes

« Moi ça peut m’arriver dans une journée de me masturber dix fois… Surtout qu’en ce moment je ne travaille pas ! » Les Nouvelles Écritures du Réel s’attaquent à l’intimité féminine avec la web-série Trucs de Meufs. Le principe est simple et rafraîchissant : une conversation entre femmes anonymes se déploie autour d’une problématique sexuelle, pendant que des animations épurées et symboliques illustrent les propos décomplexés.

J’étais au milieu du lit avec mes cousins. Ils ont tous sorti leur bite pour l’astiquer et c’est à ce moment-là que je me suis dit… bah j’ai pas de bite.

Masturbation, poils, porno… Ce faux podcast passe en revue des thèmes de société avec légèreté et finesse, n’hésitant pas à secouer quelques tabous bien ancrés. Que vous soyez une femme qui a besoin de se rassurer et de rire un bon coup, ou un homme qui a toujours rêvé de participer aux discussions cul de l’autre sexe, ce format 5 minutes ne vous veut que du bien. 

Je me suis pris de l’éjac faciale dans la face à chaque rapport, dans mes premières expériences sexuelles.

On vous recommande particulièrement l’épisode sur la masturbation :

Et celui sur le porno :

2 commentaires Voir les commentaires

  • Ouais bah si c’est pour entendre une petite bourgeoise parler nonchalamment de femme enceinte qui se fait prendre par un chien, non merci. Ça commence à grave m’agacer ce genre de discours qui se la surjoue cool et décomplexé (enfin non, en fait, ça fait quelques années que ça me gave). Les vrais tabous tomberont quand des nanas parleront de mouvements comme nofap comme les mecs en discutent déjà sur reddit ou ailleurs (mais c’est pas glamour, surtout dans la bouche d’une fille; qd c’est pour parler du porno de façon hype et relax, ça va: ça impressionne les copines et ça fait bander les mecs: rien de très révolutionnaire). Les meufs croient qu’elles font tomber des murs alors qu’elles ont un discours très conformiste et totalement dans l’air du temps, banal et terriblement ennuyeux.

Laisser un commentaire