Kim et Paolo, le couple sextrotter de MySweetApple

Kim et Paolo, 23 et 27 ans, ont fait de leur couple une marque : MySweetApple, petit studio porno proposant photos, vidéos, live shows et prestations sur mesure. Plus qu’une vitrine, leur site est un conte. Ces jeunes Italiens élevés en Amérique latine se présentent comme des globe-trotters libertins et postent leurs pics érotiques au rythme de leurs voyages ensoleillés. On leur a demandé à quoi ressemblait leur quotidien.

D’où venez-vous ?
Nous sommes nés à Milan, mais nous avons déménagé en Amérique du Sud quand nous étions jeunes. Nous n’aimons pas trop parler du pays dans lequel nous avons été élevés parce que nos parents ne connaissent pas nos sales petits secrets. Nous avons tous les deux fréquenté des écoles catholiques, qui nous ont rendu athées… et nous avons également entamé une carrière au sein d’une boîte dans l’informatique, qui nous a convaincus de ne plus jamais travailler pour personne. Nous nous sommes rencontrés là-bas et nous avons décidé de tout plaquer pour une vie meilleure, ensemble.

 

Comment l’idée de « My Sweet Apple » a-t-elle germé ?
Tout a commencé un jour d’été chez Kim. Nous avions passé le week-end entier à baiser et cuisiner – nos hobbies préférés – et nous avons imaginé que nous pourrions vivre de ces activités. À l’époque, nous étions employés dans cette boîte et Kim finissait ses études de traductrice. Ce jour-là, nous étions assez excités et nous avons entamé un jeu de rôle : « une étudiante demande à son voisin de l’aider à faire ses devoirs »… Nous avons tout filmé. En regardant la scène, nous avons listé quelques points à améliorer, puis nous avons tourné une seconde prise et ainsi de suite. On a été surpris de découvrir que nous étions plutôt doués dans ce domaine. Nous avons donc arrêté de garder ces vidéos seulement pour nous.

Désormais, c‘est la combinaison des différents jobs qui découlent de nos productions, comme la vente de films pornos, de vidéos personnalisées, de photos, de lingerie, qui nous fait vivre. Nous répondons aussi aux demandes de vidéos par d’autres sites, nous faisons des shows privés de live cam et parfois nous concevons des sous-titres et des designs pour des clients.

En quoi vous mettre en scène est-il stimulant ?
On pourrait nous qualifier d’exhibitionnistes… ou de fétichistes. Depuis le début de notre histoire, nous aimons baiser en public ou en extérieur. C’est difficile d’expliquer ce que l’on ressent quand on dévoile son « moi » le plus profond et qu’on partage l’acte le plus intime avec des inconnus. C’est un mélange de peur et d’excitation ; on a l’impression de faire quelque chose d’interdit. Quand nous allons sur Chaturbate, nous pouvons aussi échanger avec les spectateurs, leur donner ce qu’ils désirent et leur faire sentir qu’ils font partie intégrante du show, tout en profitant de la sécurité et du confort de notre maison.

Quel est votre rapport au porn ?
Nous adorons le porn, il a toujours été notre moteur. C’est une forme d’art. Qu’il soit amateur ou professionnel, il incarne la beauté de l’intime, le plaisir que nous nous accordons, les fantasmes dont nous n’avons pas à nous cacher, le réconfort de savoir que d’autres mouillent ou bandent sur les mêmes vidéos que toi. En ce moment, nous en regardons pas mal, pour nous et à titre de recherches. Nos tags préférés : amateur, threesomes, double pénétration, double BJ, POV, natural tits, lesbian, anal.

Qu’est-ce que les plateformes de cam comme Chaturbate ont changé dans l’industrie du sexe ?
Elles ont ouvert l’industrie à tout le monde, littéralement, d’autant plus qu’aujourd’hui, les gens n’ont plus peur de se montrer nus sur Internet. Les tabous d’hier sont devenus les fantasmes d’aujourd’hui. Cette évolution des outils et des mœurs permet à tout un chacun de pouvoir gagner beaucoup d’argent… Alors pourquoi ne pas essayer ?

Pensez-vous que les cammers sont plus libres que les acteurs pornos ?
Le camming t’offre plus d’indépendance, mais suppose que tu portes aussi toutes les responsabilités sur tes épaules. Personne n’est là pour tenir ton agenda, chercher des clients, répondre aux emails, monter et promouvoir tes vidéos ou encore gérer le service après-vente… Il faut se demander si on est capable d’assumer seul toutes ces tâches. Nous, nous travaillons 24h/24 et 7j/7. À chaque fois que nous couchons ensemble, que nous nous photographions, que nous partons en vacances, que nous effectuons un achat, c’est pour MySweetApple. Puisque tout contribue à nous promouvoir, on en vient à penser : pourquoi faire une bonne photo pour mon Facebook personnel quand chaque post sur le Twitter de MySweetApple rapporte une vente et que chaque vente compte quand on n’a pas de salaire fixe ? Alors oui, nous sommes plus autonomes, mais pas forcément plus libres.

Quels rôles tiennent les réseaux sociaux dans votre quotidien ?
Ils sont essentiels. Ils nous aident à promouvoir notre travail et nos produits à l’échelle mondiale. Plus encore, nous utilisons nos avatars pour explorer nos fantasmes, allumer nos fans en leur délivrant des détails de notre « vraie vie », les encourager à faire un pas de plus dans notre intimité et à s’inspirer de ce qu’ils aiment dans nos pratiques. Nous les invitons par ailleurs à voyager à travers le point de vue d’un jeune couple ouvert qui apprend à se connaître au fil de ses combats.

Le sexe et les voyages seraient donc les secrets de la réussite pour un couple ?
Tout le monde n’est pas taillé pour ce train de vie. Nous venons de familles italiennes qui ont connu une réalité très dure ; elles ont été contraintes de quitter leur pays et de se tuer au travail pour nourrir leurs enfants. Face à ce schéma, nous avons pris conscience que nous ne voulions pas nous marier, devenir parents ni même acheter une maison, mais multiplier les expériences, dire oui à toutes les opportunités, baiser dans tous les moindres recoins du monde, parce que c’est ça qui nous rend heureux.

Nous avons eu beaucoup d’histoires avant de nous rencontrer, mais nous n’avons jamais connu une telle sexualité. Nos corps sont en parfaite harmonie. Chaque caresse, chaque geste, chaque câlin libère cette dose d’endorphines qui te maintient dans un état de bien-être toute la journée. Par exemple, il y a ces jours où tu as travaillé tard et où ton corps te fait mal, rien ne va et tout ce que tu veux c’est dormir, mais là, il t’attend avec son pénis en érection et il suffit de le sucer pour que tes problèmes s’évanouissent.

Quel est votre meilleur souvenir érotique ?
Sans hésitation, notre séjour au village naturiste du Cap d’Agde ! Quand nous sommes arrivés, nous avons retiré nos vêtements : nous avons pris le petit-déjeuner, fait nos courses et notre lessive, et nous sommes allés au restaurant avec nos parties intimes à l’air. C’était fou. Chaque jour, un jacuzzi nous attendait à la maison et nous savourions une bouteille de vin avant de passer la nuit à faire l’amour sur la terrasse, à la vue de tous. La quête de plaisir était omniprésente. Parfois, nous allions à la plage pour baiser, cachés dans les dunes de sable, mais il y avait toujours quelqu’un pour nous débusquer, et au final on laissait faire. D’ailleurs, le film tourné là-bas, Holidays in the Naked City, est notre bestseller.

Vous vous qualifiez d’échangistes. Quelle est votre définition du libertinage ?
Il existe plusieurs pratiques libertines. Les exhibitionnistes aiment baiser dans des lieux où ils peuvent être vus. Nous, nous apprécions le sexe dans les lieux publics et en pleine nature. Néanmoins, nous en avons vite voulu davantage. Nous nous sommes donc rendus dans un club échangiste en Amérique du Sud. Nous avons baisé dans une salle dédiée. Plusieurs couples ont commencé à faire l’amour à côté de nous, d’autres se contentaient de mater. C’était une expérience incroyable ! Sinon, il y a les « Soft Swap Swingers » qui partagent sexe oral et baisers avec un autre couple ou un célibataire. Et les « Full Swap Swingers ». Eux échangent leur partenaires pour une session cul complète, dans la même pièce ou non. Une autre fois, nous avons rencontré un couple dans ce club et après quelques verres, nous avons réservé une chambre d’hôtel. Nous avons baisé côte à côte puis « échangé » les femmes. C’était notre expérience la plus extrême.

Qu’est-ce que ce modèle vous apporte ?
Ça a toujours fonctionné pour nous parce que nous parlons. Avant d’entreprendre quoi que ce soit, nous vérifions que nous sommes tous les deux à l’aise, que le couple ou la fille célibataire nous plaît. Nous nous demandons si ce sont des personnes sympas avec qui nous pouvons nous amuser. Il faut discuter de tout, au moins les premières fois. Avec la pratique, on apprend à lire dans les pensées de l’autre. Cependant, peu de gens supportent de voir leur partenaire se faire baiser par un étranger… Nous, ça nous a apporté beaucoup. Maintenant, quand nous arrivons dans les clubs libertins, nous partons à la recherche de nos prochaines victimes ensemble. Comment ne pas aimer ce mode de vie ?

2 commentaires Voir les commentaires

  • certes ils vendent bien leur produits et leur videos se vendent bien, mais sur leur plateforme de cam ils sont loin des plus populaires, leur show dur très longtemps et ils ne font pas beaucoup de tokens par rapport au temps passé online au final, leur approche est beaucoup trop « business » mais sa fonctionne pour eux tant mieux, dans le même style m’orienterais plus vers Mariah_leonne ou TightcoupleStudio, sur d’autre plateforme schnuggie ou lindseylove

    dans la ligné des blancnoir, lindseylove, cookingbaconnaked il y a robxxxrider qui sont probablement le meilleur couple sur chaturbate depuis à peine moins d’un an ils cassent tout quand ils de connectent, je vois rarement des model faire plus de 10’000 voyeurs pendant un show bah eux c’est à chaque fois

Laisser un commentaire

Le Bon Fap