Un sextoy Fun Factory chez Netflix

Les huit épisodes de la série dramatique mi-sentimentale, mi-sexuelle Easy ont inspiré des remarques plutôt chaleureuses aux critiques depuis leur sortie sur Netflix le 22 septembre dernier. Si les Inrocks regrettent un “rendu global absolument inégal”, Télérama souligne avec enthousiasme des dialogues débordants de justesse et des scènes de sexe “particulièrement réussies”. Libération acquiesce avec lyrisme : “C’est remarquablement senti et écrit comme de petites bluettes rohmeriennes lumineuses où rien n’est jamais grave, mais tout irrémédiablement advenu.” Positives ou mitigées, toutes ces critiques oublient de mentionner un détail qui nous émeut : dès son premier épisode, Easy ose montrer un vibromasseur de bonne qualité dans un contexte mélioratif. Et ça, ça vaut la peine d’être relevé.

missbi_funfactory1

L’engin en question est un Miss Bi, un vibromasseur de type rabbit commercialisé par le fabricant allemand Fun Factory. Notre experte en jouets pour adulte Carmina a testé les 49 combinaisons vibratoires proposés par ses deux moteurs en mars dernier. Son verdict est on ne peut plus clair : “[Le Miss Bi] se pose vite comme un indispensable de toute sexothèque qui se respecte.” Qui a décidé de l’afficher de manière aussi visible dans Easy ? Joe Swanberg, le réalisateur, l’aurait-il découvert avec sa copine ? A moins que l’accessoiriste de la série n’ait été séduit par son design, voire son efficacité ? Serait-ce un placement produit ? On ne le saura pas, mais une chose est sûre : chez Fun Factory, on est très content de cette apparition : “Nous sommes ravis que les jouets pour adultes continuent à convaincre le mainstream”, a musé sa directrice du marketing Kristen Tribby au magazine AVN.

Si vous avez envie de tester le Miss Bi, c’est par ici.

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire