After Dark, le plaisir devient une catégorie officielle chez Indiegogo

Pour tous ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure en commercialisant un sextoy insolite et tous ceux qui veulent simplement en acheter un, la plateforme de crowdfunding Indiegogo vient d’inaugurer une nouvelle catégorie nommée « After Dark ». Face à l’afflux de projets concernant nos galipettes nocturnes, en solo ou à plusieurs, le site n’a pu que reconnaître l’ampleur du phénomène et lui bricoler ce petit nid douillet qui centralise les projets. Pour le moment, After Dark n’est accessible que sur le pendant anglophone d’Indiegogo, mais on ose espérer que la version française arrivera prochainement.

Le sexe, ce n’est pas sale

wellness

Comptant une industrie du sextoy à plus de 15 milliards de dollars par an dans le monde, les joujoux vibrants arrivent en n°1 sur les ventes en ligne. Entre les jouets télécommandés et autres amusettes VR, les campagnes s’accumulent sur le site de crowdfunding.

Ce n’est pas Brian Sloan qui vous dira le contraire. Concepteur du sextoy pour homme Autoblow, cet ex-avocat a profité de l’émergence du phénomène crowdfunding pour lancer son projet en 2014 sur la plateforme Indiegogo. C’était bien vu : son produit s’est vendu à plus de 50 000 exemplaires en un an, sept fois plus que ses objectifs originels. 

Depuis, 15 campagnes de sextoys sur Indiegogo ont été proposées aux consommateurs. Plus qu’actifs, ceux-ci ont été près de 18 300 à contribuer au mouvement pour une levée de fond totale de 1,6 millions de dollars.

Contrairement à son concurrent Kickstarter où il très difficile de proposer un projet lié au sexe, Indiegogo montre officiellement avec After Dark que le plaisir (pour adulte) n’est plus une cible à abattre. Le constat est d’ailleurs des plus simples, le site est devenu avec le temps une vraie porte d’entrée pour la création et la commercialisation de sextoys, voire un passage obligatoire pour s’assurer des pré-commandes ou obtenir des retombées presse.

Nouveau rituel de passage

autoblow

Indiegogo devient le coeur du dispositif de lancement d’un produit adulte, que ce soit pour avoir une nouvelle poitrine ou proposer un nouveau masturbateur « révolutionnaire« . Cependant, toutes les campagnes ne réussissent pas. On se souvient du monstrueux coup de pub de Pornhub avec son projet de sextape dans l’espace qui n’arriva pas à atteindre les 10% de financement. Pareil chez HoloFilm Production, dont la campagne fut malheureusement un énorme bide (et effacée depuis), ou plus proche de nous, du projet brestois B.Sensory (dont l’échec de la campagne n’a pas empêché le Little Bird de sortir). 

L’officialisation de cette catégorie chez Indiegogo est une très bonne chose et donne un signal intéressant aux autres plateformes qui refusent les projets liés au sexe. Cependant, on notera que After Dark se contente de répertorier les sextoys, la partie la plus sage de l’iceberg, les campagnes liées au porno ne semblant pas encore jouir du même traitement.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap