Sylvia Nikolova, l’ange gardien de l’industrie

Sylvia Nikolova, une Bulgare d’une trentaine d’années, est devenue le fer de lance du site Porn Guardian après un malentendu concernant une offre d’emploi. Le site en question est une entreprise très connue de l’industrie du porno. En partenariat avec de gros noms du divertissement pour adulte tels que Vivid ou Playboy, leur travail consiste à faire disparaître du web tous les contenus piratés qui apparaissent sur les différents tubes. C’est donc tout naturellement que la société de mini-documentaire Mel Films et le réalisateur David Freid ont décidé de consacrer un petit portrait à la jeune femme.

« Je dirais que je regarde beaucoup de porno » sont les premiers mots qui sortent de la bouche de Sylvia, immédiatement suivis d’un rire. Il suffit de regarder les chiffres afin de confirmer ses dires : depuis qu’elle mate du X de 9 à 5, elle a démantelé à elle seule 10 à 20% des 10 millions de vidéos signalées par le site depuis sa création.

Sylvia n’a pas nécessairement de journée type, elle travaille où elle veut dans le monde, « du moment qu’il y a une connexion internet ». Son endroit de prédilection reste les terrasses de café, où elle explique se mettre dans des angles morts pour ne pas qu’on la prenne pour une perverse. « Je ne commets aucun crime, au contraire, je le combats » dit-elle au caméraman. Consciente du bien fondé de sa mission, elle déclare mettre tout les contenus volés à la même hauteur : « Le porno, c’est une forme d’art, si quelqu’un la vole encore et encore, sa propriété intellectuelle disparaît« . Pouce en l’air pour un noble combat.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap