/r/GoneWildAudio, jouïr par les oreilles

Le constat n’est pas nouveau, depuis l’avènement des tubes, le porno est ultra-présent. C’est à en devenir boulimique du cul. L’heure n’est plus à l’imagination, nos fantasmes ont la demi-molle. Je n’ai même pas 30 ans mais j’ai le « c’était mieux avant » au bord des lèvres.

Qui se touche encore les yeux fermés ? La communauté GoneWildAudio me répondrait « c’était pas mieux avant tête de gland, c’était juste différent ! ». Le temps du porno cachette et son coupé est bien révolu, place au porno sans image mais avec du son, du son, du son ! L’équipe de Jezebel est allée enquêter sur cette généreuse communauté et en a extrait les meilleures expériences.

L’insight du site GoneWildAudio est très simple. T’as toujours voulu te taper la serveuse du MacDo, tape « Suck my big french fries ». Tu te serais bien tapé un mec bizarre dans le métro, et bien tape « rub hard against me ». Etc, etc, etc ! Transmettez vos fantasmes les plus inavouables à la communauté GWA, elle se fera le plaisir de vous l’enregistrer, si ce n’est déjà fait.

gonewildaudio

« Si je devais choisir une raison de pourquoi les gens vont sur GoneWildAudio, ce serait l’immersion, la nature intime de l’enregistrement audio, explique un contributeur. Dans l’image et la vidéo, de très belles personnes couchent ensemble ce qui semble grandement aller à la plupart des gens. Mais il y a une niche de personnes qui sont attirées vers l’intimité et la nature personnelle de l’écoute. »

Des boys et girls next door créent en toute intimité des contenus audiosexuels et fantasmagoriques pour chacun, sans aucun frein physique. Dans les enregistrements de GoneWildAudio, les voix vous prennent au corps et au sexe, vous pouvez vous les imaginer, leur faire faire exactement ce que vous aimeriez. Vous êtes le réalisateur de vos fantasmes et pourquoi pas même y participer.

Dans cette communauté qui n’est pas là pour se faire de l’argent, les contributeurs se sentent investis d’une mission :

« J’ai découvert que beaucoup de gens ici appréciaient mes fantasmes que j’enregistrais, ça a commencé à sortir de moi et je les ai joué. C’est comme jouer un personnage dans le lit soi-même, c’est fun car vous le partagez avec tellement d’autres gens », raconte Heather, contributrice de 30 ans qui travaille dans les médias.

gonewildaudio2

« J’aime principalement GWA pour sa créativité et son expression, encore plus parce que c’est une autre façon de faire du sexe, poursuit-elle. Je continue de poster des nouveaux enregistrements car j’adore la positivité que cela m’apporte. J’adore les compliments, j’adore faire plaisir aux gens, et surtout, j’adore faire jouir les autres. J’apprécie le bizarre et le fabuleux, les gens m’inspirent à explorer d’autres aspects sexuels auxquels je n’avais même pas pensé. »

Et si vous n’êtes pas à l’aise avec votre voix, vous pouvez quand même être impliqué en proposant des enregistrements ou en écrivant des scénarios. Encore une fois sans aucune limite ni gêne, vous pouvez écrire, demander, enregistrer ou écouter tous vos fantasmes. Et ne culpabilisez pas, GWA regarde tous ses contributeurs de la même façon et c’est cela qui fait sa force. C’est une vraie communauté où tous se parlent, s’encouragent, partagent, se félicitent.

1 commentaire Voir les commentaires

  • excellent !!! je suis épaté ça me rappel les scénario japonais ou les hypnoosounds J’ai jeter un coup d’oeil et c’est super bien fait la communauté est riche et il y a plein de profil différents, tout les gouts et fantasmes sont acceptés

Laisser un commentaire