Message du poète

Depuis quelques mois la rubrique « Le Porn la poésie » est en pause. La faute à rien, à l’inspiration, à la somme de travail, à la vie. Chaque semaine je me dis : « Allez, on porn-poème ! » Alors on va fouiller les tubes, la main droite fait son devoir et puis, un papier à écrire ici, un autre là, un soir de libre, mais faut bien biturer…

Et soudain j’apprends. J’apprends qu’au Carillon, où souvent, après avoir sélectionné une vidéo, après l’avoir bien, très bien observée, nous allions nous poser, mes notes et moi, pour composer ce poème que bon nombre d’entre vous ne lisiez qu’après avoir bien, très bien observé, la vidéo à laquelle le poème rendait hommage.

Comment dire. Ce jour-là je n’étais pas à Paris. L’équipe du Tag Parfait, comme un bon vendredi, picolait ailleurs. Pourtant, la nuit, le vendredi soir, on s’en est mis des murges dans ce coin-là, dans ces bars-là, dans ces salles de concert là. Et comme précisé plus haut, en journée, j’en ai composé, là, précisément, des poèmes célébrant le porn.

Comme un con j’me dis : s’ils voulaient en buter de la civilisation libre et décadente, nous, penseurs positifs du porn, moi, poète du Beau d’la baise filmée, on aurait dû être en première ligne. De fait.

Mais non. On est encore là. « Même pas peur » qu’on lit partout. Carrément.

Alors on s’y remet, dès maintenant. « Le Porn la poésie » revient très bientôt, le temps de trouver la bonne vidéo. D’ailleurs, si vous avez des propositions, allez-y, en commentaires ou sur Twitter. Votre branlette sera notre poème.

On vous aime, poétiquement, sexuellement.

Parfaitement vôtre.

Deslogis

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français