Le Bon Fap

Un après-midi de baise avec les copains

Dans mes pérégrinations au pays du fap, j’ai souvent endossé des habits qui n’étaient pas les miens. Fils coquin dans les tags incestueux, aventurier de l’extrême chez les éclateuses de balls, dix-septième larron d’un bukkake dans une région industrielle de l’Allemagne… Transgression, projection et immersion sont les mamelles de mon vice et j’aime quand l’écran me pousse dans mes retranchements. Puis c’est pratique, une fois le fap terminé, personne ne vient me les briser, m’expliquer sa petite morale et me fourrer dans une case. Pas de pression sociale derrière un ordi, je suis qui j’ai envie d’être et je jouis où bon me semble.

Mais si j’en crois ma vie sexuelle, je me range du côté hétérosexuel, bien que cette case fixe qui ne prend pas en compte les surprises de la vie ne soit pas non plus très satisfaisante. Disons que je me sens plutôt fluide car il ne faut pas dire : fontaine je ne boirai pas ton eau. En réalité, on s’en cogne sévèrement de ma vie sexuelle, elle n’intéresse personne, mais au moins ce préambule donne le cadre de l’expérience porno qui suit.

cool-story-bro

Hymne à l’immersion

Je suis curieux et je me suis souvent demandé ce que ça ferait de changer de sexualité. Grâce au Dieu Internet, j’ai des réponses et je peux tester sans trop me mouiller différents scénarios, différentes positions. C’est la magie du porno en POV où l’expérience est immersive. La question était « et si je me faisais sucer par un pote » et la réponse apparut en petites vignettes sur des tubes.

Comme je ne suis pas spécialiste du porn gay, j’ai pas mal tâtonné au début. Je suis sans doute mal renseigné mais le POV ne semble pas être un style très répandu là-bas et ce que j’ai trouvé sur les tubes était assez restreint. Ça ne m’a pas empêché d’en regarder, de jouir virtuellement sur un type et de trouver au final cette expérience transgressive – de mon point de vue – assez excitante. Puis d’y retourner à la faveur de la découverte qui va suivre : MenPOV.

Éloge à la transgression

Du côté hétéro de la force, je suis friand des productions du network FuckYouCash qui édite entre autres POVD, Passion-HD, CastingCouchX ou Tiny4k. Des prods à la coule, façon après-midi de baise tournée à la GoPro dernière génération et au son binaural qui rappelle que le casque est le meilleur ami du fappeur. J’ai découvert récemment en tâtonnant sur les tubes qu’il existait l’équivalent côté gay sur le network BoyProfits qui édite ManRoyale, Gay Castings et surtout MenPOV, avec le même rendu et le même principe. Certainement des cousins qui aiment se mettre une GoPro sur la tronche.

C’est donc avec un malin plaisir que je vous invite à dépasser vos frontières sexuelles et lancer ces bons fappeurs piochés un peu au hasard de mes découvertes. Quant à ceux qui ont juste envie de regarder du porno gay en POV, oubliez nos délires trangressifs d’hétéro qui ne savent plus où fapper et appréciez juste la qualité d’une prod : « innovative, cutting edge, a new porn experience ».

Men POV

Allez viens

Un après-midi chez MenPOV

Cet extrait est un peu trop court, mais il a le mérite de représenter un peu le concept de MenPOV : un bel appart et une baise réaliste. C’est en tout cas la voie la plus simple et intéressante du studio. Le reste étant souvent réservé à ceux qui aiment les sportifs américains ou les twinks, un style un peu compliqué à aborder quand on vient juste mettre les pieds avec sa teub frileuse d’hétéro.

Etait-on vraiment obligé de se farcir cette musique infernale au petit déjeuner pour lancer ce porn entre potes un dimanche à rien branler ? Je ne pense pas. Pour le reste, on ne peut pas nier que le quasi fish-eye rend belles toutes les teubs, qu’elles soient en hand-job ou blow-job.

Dernier extrait qui devrait faire hurler Florence Abitbol et sa passion pour les sous-vêtements. Le string rouge sur un bon boule est-il compatible avec un bon fappeur ? On vous laisse juger. J’ai ma petite réponse parce que je suis vicieux.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire