La titanesque Kendra Lust

Est-elle en mousse ?
Et qui contrôle

L’orbite dilettante

Et en roue-libre de ses doigts ?

Ou bien sont-ce du pétrole,
Son souple or noir, son négatif

De mon or blanc comme en attente

De dix d’or doigts comme une langue.

C’est qu’elle se touche, qu’elle sait y faire
Quand se chatouillent ses titans

Et le portique aux airs courants.

Pendant qu’elle parle, elle : en avant-garde elle nique.

En hardeuse, ensuite, elle suce-absorbe
Un peu vulgos’… C’est l’paradoxe de

L’orbite dilettante

Plus qu’autre chose : ça excite.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap