Lisa Ann vs Nikki Benz, le clash des bonnets E

Avis de tempête passagère au pays du porn. Fraîchement retraitée, Lisa Ann profite de la distance qui la sépare désormais du milieu de l’industrie adulte pour libérer sa parole. Et apparemment, elle ne compte pas y aller de main morte. Depuis hier soir, la cible de ses remarques pour le moins acerbes se trouve être Nikki Benz. Un clash de cette trempe dans le petit monde du porn, on n’en avait pas vu depuis longtemps sur Twitter. 782 000 mille followers pour l’ancienne pornstar, 759 000 pour Nikki, ça en fait du monde à fournir en popcorn. Comme les deux ont la réplique facile, on est passé en quelques heures de la petite tacle peu discrète via subclash à un véritable combat frontal avec proposition d’en venir aux mains.

La chose a commencé ainsi : Lisa Ann balance un tweet peu discret [effacé depuis, ndlr] en rapport à une photo récente postée par Nikki Benz sur son Instagram. Cette dernière passe des petites vacances à Dubaï pour fêter son anniversaire.

Nikki ne met pas longtemps avant de découvrir les subclash de Lisa Ann. C’est fini, la « boîte de Pandore » est ouverte.

En quelques mots, Lisa Ann sous-entend que Nikki serait là-bas non pas pour des vacances, mais pour faire son petit business perso de prostitution. Nikki réplique sur le même ton et reproche à Lisa des petits arrangements avec des joueurs de baskets et des artistes Hip Hop moyennant quelques billets. Sans oublier d’ajouter que personne ne la regrette dans le milieu du porn et qu’elle ne fait pas que sniffer l’air du temps.

S’ensuivront diverses insultes et noms d’oiseau qui feront sombrer le clash dans le pathétisme, avec à la clé des arguments aussi peu pertinents que les remarques sur le physique. Lisa Ann va même jusqu’à affirmer fièrement sa nationalité plus que légale, avec pour sous-entendu que celle de Nikki n’est pas exempt de tous soupçons.

Bref, plus les seins tiennent haut, plus le clash vole bas. Une anecdote pas vraiment dans l’esprit de Noël.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire