Kink décolle pour Las Vegas

Même les plus grands auront fini par se faire marcher dessus : on dirait que Kink s’apprête à abandonner San Francisco. Le bâtiment mythique de l’Armory, acheté 14,5 millions de dollars par le studio il y a à peine huit ans, sera-t-il bientôt déserté ? Adieu charmants cachots, pierres de taille et vieilles chaudières ? Ça signifierait que la loi AB1576, qui rend obligatoire le port du préservatif sur les plateaux californiens, aura fini par avoir raison du fougueux patron Peter Acworth.

Dans une vidéo postée hier sur la chaîne YouTube du blog Behind Kink, il explique que son entreprise a déjà commencé à s’établir du côté de Las Vegas : « Plus le temps passe, plus Vegas est attirante. Faire des affaires ici coûte moins cher. […] C’est de plus en plus facile de travailler dans le coin. » Après s’être battu comme un beau diable contre le port du préservatif sur les plateaux, quitte à prendre une belle amende en contrevenant à la mesure B, Peter semble prêt à battre en retraite. Il refuse pourtant d’abandonner la Porn Valley : « Nous ne voulons pas abandonner la Californie, mais nous le ferons si c’est nécessaire. »

Ce n’est probablement qu’une question de temps, AB 1576 passe devant le Sénat de l’Etat de Californie dans trois semaines et la capitale du Nevada ne manque pas de charme : les loyers y sont moins élevés qu’à Los Angeles et aucune loi n’y impose le port du préservatif sur les plateaux. Selon Xbiz, plusieurs grands studios, dont le gigantesque Brazzers, s’y sont déjà établis durablement. Kink y a déjà produits deux films. Peter Acworth, défait, voudrait se convaincre, nous convaincre qu’il ne va pas abandonner l’Armory. Ça semble pourtant inévitable.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire