On a fappé pour vous : test de VStroker & Fleshlight STU

J’ai choisi le Fleshlight STU (Stamina Training Unit) parce qu’ils écrivent quelque chose qui m’a fait violemment bugguer “si t’arrives à tenir dedans 10 minutes mon petit pote, tu peux tenir 20 minutes au pieu avec n’importe qui”. Initialement prévu pour les éjaculateurs précoces afin de leur apprendre à se retenir plus de 30 secondes (noble cause), il marche donc très bien pour les autres qui n’ont pas ce petit souci et préfèrent gagner du temps plutôt que d’utiliser l’huile de coude. De l’entraînement au fap avec sa matière la plus “excitante”, façon programme militaire, un programme plus qu’alléchant pour un fappeur professionnel.

Fleshlight VS Tenga, la révolution physique

Full-Metal-Jacket-scene-culte

Ce soir tas de vomi, vous dormirez avec votre fleshlight ! Et vous lui donnerez un nom de fille, car c’est le seul petit minou que vous pourrez vous cogner.

Avant j’étais de la team Tenga, j’ai toujours trouvé qu’un objet futuriste qui ne ressemblait pas à une vulve ou un cul, irait mieux dans mon intérieur et serait plus propice à envisager le futur sereinement. Pareil pour le reste des sextoys, je fuis les toys couleur chair, en forme de teub aux veines prêtes à éclater qui ne correspondent pas à mon délire de futuronaute. J’avais tort, terriblement tort et j’ai perdu du temps. Je le regrette, il faut que je vous explique pourquoi.

Il existe une différence fondamentale entre un Tenga et un Fleshlight, c’est ce que ce dernier est suffisamment solide pour pouvoir être calé entre le lit et le matelas, dans un coin, dans une chaussure, à bout de bras, à peu près partout. Vous pouvez bien sûr l’utiliser comme l’extension plastique de votre main en forme de vagin, mais l’astuce consiste à – disons le clairement –, le baiser salement. Free hands, roue libre.

Faut un peu prendre sur soi au début, mettre sa pudeur de côté, tirer les rideaux, avant de partir dans un rodéo entre un Fleshlight et notre pylône électrique, mais le fap-jeu en vaut clairement la chandelle. On est entre nous, alors je vous explique comment je me suis retrouvé à lâcher l’ordi, déconnecter l’objet du VStroker pour lui faire l’amour à la sauvage, cul à l’air tel un bonobo fiévreux parti dans une frénésie sexuelle que seul un coup de massue aurait pu calmer.

Comment je me suis retrouvé à défoncer mon lit à 30 ans

oh_god_what_have_i_done____by_rober_raik

Toujours vérifier qu’on n’a pas de vis à vis

J’ai même plus envie de vous vouvoyer, je vais te prendre à partie mon lecteur, faut que tu saches comment c’était intense entre mon Fleshlight et moi. Je vais la jouer blog, sincérité et émotion, à l’ancienne comme quand on en n’avait rien à foutre — circa 2010. Je l’ai prise cette putain de Maglite du cul, je l’ai bien lustrée comme écrit sur la petite notice, elle a eu sa bonne dose de lub au fond du goulot et je l’avais dure, si haute qu’une cigogne aurait pu y faire son nid.

J’ai plongé cette teub qui dans ma tête devait bien mesurer une bonne centaine de mètres et je l’ai rentrée, jusqu’à la garde, jusqu’à ce que l’épaisseur de cette fausse chatte adoucisse de son moelleux ma vigueur. J’étais comme ça, position de hardeur hongrois à cogner comme un bucheron. A chaque aller et retour, j’avais l’armée des fleshlight girls qui m’insultaient, que j’étais qu’une sale petite raclure communiste de merde, incapable de tenir plus de 3 minutes. Ça me foutait pas mal les boules cette formation à la dure, mais je faisais abstraction, trop absorbé par la sensation qui était pure, totale, intense ; sans capote, sans la peur de ma génération de pécho une saloperie au détour d’un oubli. J’avais l’air complètement con à baiser mon lit, mais c’était tellement bon que j’ai claqué un high five à mon moi de 14 ans qui avait tenté honteusement cette histoire de gants aux pâtes.

fleshlight

© Da Coffee Time

On y était, c’était mieux qu’avec une fille et j’ai pas tenu très longtemps puisqu’au final j’étais pas là pour faire plaisir à quelqu’un mais juste pour satisfaire mon plaisir solitaire et égoïste. Puis je suis arrivé au bout de l’histoire, j’ai cru que j’allais m’évanouir et j’ai lâché prise, ça a explosé au fond de moi, un truc qui est parti du fond et a électrocuté le reste du corps. J’ai joui comme d’autres font du base jump et la Terre aurait plus imploser sous mes pieds que j’aurais à peine levé un sourcil. C’était un putain de smack d’héroïne dans les veines. C’était brutal.

Calmé, j’ai sorti lentement ma bite, j’ai épongé le surplus de bonheur, j’ai posé le Fleshlight par terre, je me suis couché, j’ai dormi 45 minutes. Une fois réveillé, j’avais entrevu le futur du sexe et j’étais sacrément heureux, le sourire cloué aux oreilles. Heureux d’avoir changé mon braquet et pris les choses en main, sans les mains du coup, cul à l’air, à prendre mon lit comme un singe fou.

Sextoy after all

demolition_man-1024x422

On fappe bien mais on reste seul

Est-ce qu’on s’oriente vers une vie solitaire où l’objet ne sera remplacé par l’humain que parce qu’il ne peut pas faire de câlin ? Je ne sais pas vraiment, puisqu’on a toujours tenté par d’autres moyens d’atteindre le même but. Maintenant que la technologie est mature, les choses s’accélèrent. Je me demande ce qui se serait bien passé si ce gant de pattes avait été remplacé par un Fleshlight ou un Tenga il y a 15 ans, aurais-je perdu d’intérêt pour les filles ? Pas sûr, ça aurait sûrement accéléré les choses.

Si l’expérience VStroker vous excite ça se passe par ici, si vous préferez juste un Fleshlight c’est par là.

Illustration par Da Coffee Time

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

  • Vous allez peut-être pouvoir nous aider à résoudre un mystère quant au nom de l’actrice dans la vidéo de démo (la dame qui regarde amoureusement ta teub) : Victoria Ray chez Vstroker / Victoria Rae Black ailleurs.
    Erreur de nom sur le site de VStroker ? Ou changement de nom de scène ? On n’a pas osé demander, sur le moment.

  • Gonzo master chef !!! Excellente description de ce que peut être une baise fleshligth. J’espère que cela donnera envie au plus grand nombre de l’essayer. As u said it, it is pure dope ! cheers

  • As-tu testé les fleshligth ass et mouth ? des différences, ou c’est juste du marketing ?

  • Pour l’extérieur on est d’accord. Je crois que je vais me tester un fleshligth Tori black anal afin de voir si les sensations se rapprochent d’une sodomie. Je te ferais mon retour. En plus, il y a des promos en ce moment sur le site – 50 euros. Cheers

  • J’ai essayé le Vstrike et personnellement, j’ai détesté. Le produit n’est pas confortable. Il absorbe trop facilement le lubrifiant et par conséquent, on utilise beaucoup trop de lubrifiant pour une seule séance. Il y a souvent des bug avec l’application qui perd l’adapteur usb pendant une séance. Donc, pas très pratique quand tu es en pleine séance de … Coté service a la clientèle, c’est absolument de la grosse dobe… Leur serveur a eu un problème et j’ai dû refaire une commande car le serveur ne répondait pas et j’ai reçu un message disant de recommencer la transaction dû a la lenteur du serveur. J’ai été chargé 2 fois sur ma carte de crédit mais reçu seulement un exemplaire. J’ai cherché comment me faire remboursé ma première commande qui n’a jamais abouti mais il n’y a pas de service a la clientèle sur le site du fabriquant. Dans la FAQ c’est écrit qu’on peut être remboursé seulement si l’emballage n’est pas ouvert. Mais comment ce faire rembourser quand on a pas reçu le produit? J’ai été obligé de me battre avec ma compagnie de carte de crédit contre l’entité qui s’occupe de percevoir les payement pour le Vstrike afin de me faire rembourser. Par 3 reprises, il m’ont rechargé le dit produit qui n’est jamais arrivé chez moi. Donc, je donne une note de moins cinq sur dix a ce produit qui n’est pas prêt a etre utilisé et pour un service a la clientèle inexistant.

Laisser un commentaire