La cumpilation de la semaine #20

Ce vendredi c’est compliqué, Saint-Sernin est parti loin pour vivre d’autres aventures, Le Serbe est malade au fond de son lit et moi je m’attèle à savoir si l’Oculus Rift va vraiment mettre fin à l’humanité plus vite que la fonte des glaces. Pour autant, comme le veut l’adage internet : on ne lâche rien. Cette cumpi a été entièrement préparée par le Serbe qui abat plus de travail qu’un bucheron canadien, même la morve au nez. Bravo à lui, bisous sur ses petites fesses — Gonzo

Né sous Xbiz

p10-pawn-b-20140114

• Le très sérieux Xbiz 360 a pris fin samedi dernier, après trois jours de discussion et de réflexion concernant l’être et le devenir de l’industrie pornographique. Il a bien sûr été question de l’impact de la Mesure B ; la loi qui rend le port du préservatif obligatoire sur les plateaux de tournage de la San Fernando Valley a eu l’effet escompté, les studios délocalisent comme des petits fous. Sans surprise, il semblerait que Las Vegas soit le nouveau nid douillet des pornographes ; les lobbyistes de l’AIDS Healthcare Foundation ont géré leur coup. Les intervenants du Xbiz 360 sont donc revenus sur l’attitude de l’industrie face à la Mesure B dans un mea culpa sans appel. Conclusion : too little, too late. La lutte s’est organisée trop tard, de manière trop sporadique et sans les moyens qui lui étaient réellement nécessaires. Il aurait vraiment fallu penser à tout ça un peu plus tôt.

• Les discussions du Xbiz 360 ont également gravité autour du rôle des appareils portables et de la 4K dans l’avenir du pono. Les avis sont très partagés. 44% des intervenants estiment que la ultra-haute définition n’aura aucun impact sur l’industrie, 39% pensent qu’il est trop tôt pour se prononcer à ce sujet. Idem pour les Google Glass ; 51% des participants pensent qu’il est encore trop tôt pour y voir clair et 35% jugent qu’elles ne sont qu’une mode sans avenir. Tout ça n’est pas très joyeux, voire franchement inquiétant. On espère que ces conférences auront au moins ouvert les yeux des grands acteurs de l’industrie pornographique ; désormais, il faut penser vite. Avant que l’impasse ne soit totale.

• Le Japon compte cent trente millions d’habitants ; les États-Unis plus de trois cent. Pourtant, les Japonais produisent deux fois plus de porno que les Américains. C’est un monde aux rouages complexes, une industrie si vaste et si frénétique que (presque) tout y est possible. Histoire d’y voir un peu plus clair, un journaliste du Japan Times a assisté à une journée de tournage type aux côtés d’Akira Takatsuki et de Shiori Tsukada. Le premier est le plus célèbre des réalisateurs de films pornographiques pour amateurs de poitrines généreuses ; la seconde est une étudiante de dix-neuf ans, une débutante discrète qui risque bien de se faire un nom. On vous recommande chaudement la lecture de cet excellent reportage et on remercie le lecteur qui nous a refilé ce bon tuyau.

Pot-pourri

Luba

• Luba Shumeyko a été la reine de beauté de sa ville d’origine, Kiev. Dans une vie antérieure, Luba a probablement fait massacrer les Drevliens ; son visage est si dur, on vous met au défi de trouver une photo où elle risque plus qu’une imperceptible esquisse de sourire. Si vous avez de l’Internet derrière vous, vous avez sûrement déjà croisé cette rare callimaste au détour d’un fap softcore. Luba Shumeyko est mariée à ce Norvégien de Petter Hegre, photographe érotique de renom. Son site internet, Hegre-art.com, est “le site de photos de nu artistique le mieux classé au monde.” Luba et Petter travaillent ensemble depuis plus de dix ans, elle était l’un de ses premiers modèles. Après leur incroyable série yoguiste, le petit couple a décidé d’inviter Nadya, la soeur jumelle de Luba, pour une dizaine de clichés que vous n’êtes pas prêts d’oublier.

• Le Projet Internet c’est l’ennui, la perdition, le désespoir – à moins que vous ne sachiez troller, ce qui n’est quand même pas très difficile. Tout ce qu’il vous faut, c’est un utilitaire de synthèse vocale et un chat téléphonique blindé de pervers. Un petit comique bien de chez nous en a fait l’expérience avec Élodie, 22 ans, Nantaise et diététicienne passionnée de pâté. Bien sûr, Élodie n’existe pas ; elle n’est qu’une voix de téléphone rose avec une diction sensiblement identique à celle de Google Traduction. La misère sexuelle de ses victimes est telle que ça fonctionne. Drôle et embarrassant, un truc pour sadiques.

• Après le succès de XXX Fucktory, la parodie porno de X Factor avec Rocco Siffredi, Evil Angel a décidé de remettre ça avec XXX Fucktory : The Auditions. La mode des préquelles touche aussi le monde du porno, on dirait. Le concept est toujours le même, Siffredi et ses amis procèdent au coït devant des juges habillés n’importe comment. Sauf que cette fois, il y a Valentina Nappi dans le casting et ça, on aime bien. Elle n’a pas été nominée cinq fois aux derniers AVN pour rien ; la starlette italienne fait toujours forte impression, d’où notre curiosité quant à sa performance avec Rocco. Sortie le 3 février.

Image en une : Valentina Nappi

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.