Janvier 2012 – Adrien & Jessica

Janvier Adrien Jessica Parfaite

Nés :
Adrien : 1983 / Jessica : 1985

Ville :
Paris

Vous regardez du porn ensemble ?
Pas vraiment, on fait plus ça chacun de notre côté, même si on se passe des petites soirées à parcourir ensemble la VOD de Frissons Extrêmes pour ses titres et ses jaquettes rupestres. Après on n’a aucun blocage à en regarder ensemble, mais c’est plus les occasions qui sont rares.

Et individuellement ? 
J. : Je vais plutôt sur les tubes et je prends de temps en temps des abonnements sur des sites alt-porn style Burning Angel, No Fauxxx et j’aime aussi beaucoup Beautiful Agony.
A. : Gros gros nostalgique du porno français fin 90, je vais sur les tubes chasser les vieilles vidéos de Chippy Marlowe ou de Karen Lancaume (28 janvier, never forget.) Il m’arrive aussi de souvent trébucher du côté des performeuses hardcore américaines.

Vous avez des tags en commun ?
Tout le alt-porn déjà. On a notre petit goût pour le rough sex, et l’amateur quand il est filmé un tantinet correctement… et c’est rare.

Les gens tatoués sont pas mal relégués dans l’alt-porn. C’est quoi le problème ?
Ça ne se cantonne pas qu’au X, en général une fille tatouée ne sera pas jugée sur la même échelle de beauté qu’une fille qui n’en a pas. Et puis même si le tatouage s’est pas mal démocratisé ces dernières années, il reste encore assez symbolique d’une contre-culture, en décalage avec l’esthétique convenue. Toutefois, quelques filles pas mal encrées, des Janine Lindemulder avant, des Mason Moore ou Belladona, évoluent quand même dans des artères un peu plus traditionnelles. Je pense qu’il y a un peu deux écoles, une assumée de manière tacite, et une qui va le revendiquer vachement plus pour en faire la base de son identité.

Vous y croyez au tag #couple ?
On aime cette petite impression d’effleurer l’amour des acteurs, mais bien souvent la qualité dessert le truc, même si ça apporte forcément du touchant à la scène. On a une affection particulière pour les sextapes et leur explicite subtile.

Et des tags “interdits” ?
Les trucs avec des granny, les trips snuffs, le torture porn, et niveau fluides corporels : l’uro en ultime limite.

Un avis sur le porno en France ?
A. : Je suis attaché au côté petite entreprise qu’on trouve encore dans quelques productions, avec ces gueules de hardeurs qui squattent la téloche depuis une décennie. Après, le X français qui s’exporte avec cet effet Marion Cotillard – l’exotique de la hardeuse franchouillarde en territoire yankee – ça me passe un peu au dessus. Le porno français a selon moi ses grandes heures derrière lui, et entre nous, je préférais le toucan.

Qu’est-ce qu’il faudrait changer ?
Y’a tout l’aspect actrice porno en dehors des plateaux qui est apparu ces dernières temps, à grands coups de blogs, qui est assez intéressant. Néanmoins, les tournages en France se font de plus en plus rares, et on perd de plus en plus la french touch du truc. Ça serait quand même con que Jacquie, Michel et Pascal Bk finissent par sonner plus français que les piliers du X hexagonal.

Comment avez-vous découvert le Tag ?
A. : Je crois que c’est sur Twitter, @o0OFF m’avait parlé du site, et de ce type à cheveux de bébé, attaché au porno (plus qu’au porn d’ailleurs). J’ai vite été intéressé par l’aspect réflexions autour du hard, qui brillait vachement plus qu’un SodoActuFranceHard.fr.st
J. : Je cherchais un site de perfectionnistes du graffiti et bon, j’ai vite compris que c’était pas le propos du Tag mais je suis restée quand même. (En vrai c’est Adrien qui m’a corrompue.)

Comme 95% de la musique dans un porn ne ressemble à rien, vous mettriez quoi ?
Renoncer à la musique, ça serait déjà une piste. Arrêter d’ajouter des beats sur des levrettes déjà claquantes. Au final, on pense forcément aux musiques de notre ipod sur lesquelles on s’est déjà imaginé baiser. Le black metal, on y a pensé, mais faut bien admettre que Phallusifer n’était pas vraiment un chef-d’oeuvre.

© Photo par Guilhem Malissen

Si vous voulez être le ou la prochaine parfaite, envoyez-nous un mail avec quelques photos.

27 commentaires Voir les commentaires

  • Interview intéressant comme on pouvait s’y attendre de la part de ces deux personnes, et photos très mignonnes (mais peut-être est ce que je les connais un peu tout habillé).

  • Mec, tu… tu as un téton plus haut que l’autre. Je ne te verrai plus jamais de la même façon.

  • Applaudissements pour la référence à cette merde indicible qu’est « Phallusifer ».

  • <3
    j'entends déjà les écrans traverser violemment des fenêtres dans les locaux de hotvidéos.fr.st :)

  • mais, mais, mais… ses testicules sont plus grandes que sa bite :O sa copine doit pas sentir grand chose

  • Ils ont l’aire super choux tout les deux, merci pour l’interview :)

  • Hell Yeah ! Sont sacrement rock’n roll les deux canons ! Une interview intelligente sur un sujet pas si débile, bravo ! Et mon Dieu qu’il faut être « un vrai bonhomme qui en a » pour poser le pénis au vent et le visage découvert sur internet (et s’exposer aux remarques très matures d’internautes égarés). Il en faut plus des couples comme ça !

  • Ah tiens des coupaings du black metal. *brofist*

  • Bonne idée de faire poser un couple, ça change. La photo est cependant un peu trop frontale à mon goût. Une petite mise en scène ou un décor auraient peut-être magnifié les modèles.

    Dommage aussi qu’Adrien s’exprime plus que Jessica dans l’interview.

    En tout cas bien joué, la photo semble faire couler plus d’encre que celles de vos habituelles playmates.

    • Oui ! Des couples (sous toutes les formes possibles) de temps en temps, bonne idée !
      Je suis d’accord avec le commentaire précédent pour la photo, même si le côté frontal me dérange moins que l’expression de Jessica (qui est super hyper (etc) belle mais semble crispée ici), je suis sûre qu’il y en avait des plus « raccords » dans le lot.
      En tous cas bravo à eux !

      • Je ne trouve pas l’expression de Jessica soit crispée, je la trouve « ailleurs », comme rêveuse… Mais chacun voit ce qu’il voit, et c’est tout ce qui fait la beauté d’une photo. J’aime beaucoup pour ma part, le côté frontal justement. Et notamment le regard d’Adrien qui est droit face à l’objectif, l’air de dire « ouais, je pose à poils à visage découvert, et avec ma meuf! ouais! »
        haha. parce que c’est bien beau de parler derrière un ordi mais c’est autre chose de se foutre à poils.
        Applaudissements.

  • Moi je trouve tout ça très intéressant et cette photo parfaite, exactement comme j’aime.

  • attendez un peu de les voir dans notre clip de rock n roll

  • Sympa l’article. Et il en faut des couilles pour poser comme ça à poil au vu de tous.
    Par contre, Adrien, je vois qu’il est né en 1983 ! Mais il a déjà la tête de quelqu’un né en 1963 !

  • J’ai trouvé l’article vraiment intéressant et j’aime cette photo.

  • Wahou j’ai eu un petit choc en apprenant que Jessica = Nya ! Cette fille a toujours été un énorme fantasme pour moi et là d’apprendre son prénom et la gueule de son mec… strange.

  • Un grand bravo à Guilhem Malissen pour cette magnifique photo !!!