Les studios Brick Lanes : de l’armée au porn

L’engouement et la fierté qu’a le peuple américain pour son armée n’est plus à prouver : en 2013, 524,2 milliards de dollars ont été dépensés par l’armée américaine. Pas mal.

C’est là que Brick Yates – qui a servi chez les Marines pendant 5 ans – a découvert une niche porno jusqu’alors inexploitée. Pendant qu’il était encore actif à l’armée, on lui a proposé de passer derrière la caméra pour tourner un petit film local, où il a pu apprendre les rudiments du métier. Et en 2011, il a été déclaré inapte à continuer dans les Marines.

D’après ses dires : « A ce moment là, deux choses se sont présentées à moi : retourner à la fac ou choper du taf. J’ai choisi les deux. Je suis maintenant étudiant à l’USD. Depuis que j’ai filmé pour ce petit studio local, j’ai acquis une caméra de bonne qualité. Un jour j’ai proposé à ma petite amie de l’époque de nous filmer en train de baiser avant qu’elle n’aille au travail, dans son uniforme. J’ai montré le résultat à des amis, et après avoir rompu, j’ai immédiatement bougé à San Diego dégoter d’autres filles en uniformes. Je ne suis pas intéressé par les costumes d’Halloween ou tout ce qui fait « fake », je veux du vrai. »

Vous l’aurez compris, Brick Yates ne renie pas ses racines mais tend au contraire à les fétichiser pour toucher un public jusque là un peu délaissée dans le domaine. Il recrute alors d’anciens G.I, Marines, ou simples fantassins pour tourner ses gonzos, avec une backstory expliquant de quel régiment ils sont issus et ce qui les a conduit à rejoindre l’armée, puis au porno.

Malgré son indépendance (aucune des vidéos n’est accessible sur les tubes), Brick Lanes a remporté deux Rabbits Awards (la référence en matière de reviews de site de cul), un en 2014 pour le titre de « meilleur site » et un autre l’année dernière pour le titre de « site amateur de l’année ».

Après un engouement fort de la part du public, notamment grâce aux modèles stars du site telles que Gina Parlay, Camden ou Misa Kanna (je vous laisse d’ailleurs apprécier le « Fun fact » de cette dernière, digne d’un épisode de Next dans sa fiche-actrice), Brick Lanes a décidé de se renouveler en proposant un porn plus local à la manière d’un Bang Bros. On aimerait croire que tout ça est authentique, mais on sait que le porno c’est comme le catch : tout est faux.

NEXT

Guillaume, 23 ans, lecteur du Tag Parfait depuis 2010

Le site propose maintenant un tas de mises en situation classiques allant du policier véreux abusant d’une jeune touriste au massage Nuru qui dérive en orgie. Mais également des parodies plus absurdes, comme une lutte acharnée entre une jeune femme esseulée et un Joker reconverti en cambrioleur de quartier.

« Extrêmement généreux », Brick est allé jusqu’à créer un forum par le biais duquel des collectes de fonds pour diverses associations sont organisées. Par exemple, un Bucket Challenge (OLD) a été réalisé pour aider la fondation ALS.

 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap