Coffret VODO – Seduce Me

Après Dinner Date, le simulateur Windows 98 de soirée ratée et d’ego brisé, le coffret NSFW de VODO se devait de vous proposer un jeu un peu plus heureux. Seduce Me est l’un des premiers jeux vidéo indépendants à avoir été soumis à Greenlight, le projet-tremplin de la plate-forme de téléchargement Steam ; il a été refusé en un rien de temps. Motif invoqué : contenu explicite. On pourrait se lancer dans un long pamphlet dénonçant l’hypocrisie occidentale au sujet des images explicites, selon leur teneur violente ou vaguement sexuelle, mais ce serait vain et puis ce n’est pas le sujet.

Dans Seduce Me, vous jouez un jeune homme invité pour quelques jours dans une superbe villa méditerranéenne par la richissime Pietra. En gros, vous êtes convié à une orgie générale ; le but du jeu est de draguer quatre femmes jusqu’à ce que quéquette s’en suive. Pour ce faire, il va falloir dialoguer avec elles et les autres invités par le biais d’un système de jeux de cartes. La chance occupe une place prépondérante et les règles sont à mi-chemin entre le poker et le rami, c’est bizarre mais on prend rapidement le pli en jonglant avec nos cartes champagne, biftons et Chihuahuas. Une victoire vous fera invariablement progresser dans l’histoire en vous faisant gagner des points de popularité, d’intimité et d’attraction, qui permettent de débloquer de nouvelles situations. Jusqu’à quéquette.

seduce me

On a conscience de beaucoup insister sur quéquette, mais c’est parce que c’est vraiment ce qui fait Seduce Me. Pas de cachotteries entre nous, l’histoire a franchement peu d’intérêt, personne n’est là pour ça de toutes façons. Les maîtres-nageurs bodybuildés et autres managers huileux tenteront de vous empêcher de draguer frénétiquement de l’aristocrate divorcée, mais c’est à peu près le seul twist du jeu. Mention spéciale à la musique qui donne envie de s’injecter du joint pour salle de bain dans la cochlée. Par contre, niveau graphique, c’est superbe. C’est le seul véritable point fort du jeu. Le traitement hyperréaliste des personnages attise la curiosité, c’est sans aucun doute le principal moteur de l’histoire.

Si vous avez eu la chance de jouer à tous ces jeux de strip-poker foireux en 128×128 sur votre 3220 quand vous étiez pubère, Seduce Me est pour vous. C’est un jeu de récompense par excellence, il faut en baver pour emmener Cecilia dans un gang bang et c’est ça qui fait tout le sel de Seduce Me. Ha oui, les scènes finales sont franchement pornographiques et il y a de tout, du tendre premier orgasme à la séance de mouth fucking et d’humiliation.

Seduce Me fait partie du fameux coffret NSFW produit par VODO, une boîte qui mise sur le free to share et le pay what you want. Vous pouvez acheter le coffret complet en cliquant ici ; il contient douze œuvres littéraires, musicales, cinématographiques et vidéoludiques pour une petite vingtaine de dollars, c’est à dire moins de quinze euros. Si vos finances ne sont pas si vivaces que ça malgré le retour des beaux jours, le Tag Parfait peut vous aider. Envoyez-nous un e-mail à [email protected] pour tenter de gagner un coffret.

1 commentaire Voir les commentaires

  • Très déçu par ce jeu ! les dessins sont super en effet, mais les différents jeux de cartes vont du relou à l’injouable … et les jolies cut scenes sont trop maigres pour compenser l’effort investi. Problème de dosage du gameplay …

    En revanche je suis preneur si d’autres lecteurs connaissent des jeux sympas dans le genre !

Laisser un commentaire