La nouvelle sextape de Tila Tequila

Vivid parvient toujours à se procurer comme par enchantement les sex tapes soit-disant secrètes de wannabe-célébrités complètement perdues, prêtes à faire n’importe quoi pour qu’on leur donne un peu d’attention. La sex tape qui a rendue célèbre Kim Kardashian, par exemple, c’est eux. Cette fois, on passe à un autre niveau avec Tila Tequila, spécialiste de la roue libre et de la quête éperdue de célébrité. Après une tentative de suicide médiatisée sur Twitter, ses apparitions dans des festivals white trash et ses délires tantôt philosémites, tantôt antisémites, Tila Tequila tente à nouveau le grand bain du porn pour assurer sa com.

Ne nous voilons pas la face. Au vu de son CV – « glamour model, singer, actress » – on savait tous que ce n’était qu’une question de temps. Après une première tentative de « sextape » 100% lesbien en 2011, elle revient aujourd’hui avec un pitch légèrement différent : la « superstar » Tila Tequila, « fuyant les paparazzi », s’est réfugiée dans une chambre d’hôtel avec son copain fortement chibré. Du porn garanti« 100% real ». Allons voir ça.

On en a tant rêvé.

On en a tant rêvé

Evidemment, on est face à une fausse sextape. C’est bien un POV avec quelques plans volontairement foireux et quelques coups dans le micro pour faire plus vrai, mais la sauce « real » ne prend à aucun moment. D’ailleurs, un Redditor à l’œil vif a reconnu le « copain » de Tila Tequila grâce à ses tatouages : il s’agirait de Rusty Stevens, un hardeur gay. Ce qui expliquerait sans doute pourquoi il a l’habitude de tenir la caméra et surtout de viser juste.

Au fond, c’est mieux comme ça. On voit ce qu’on est venu voir : de l’anal, du squirt… Tila Tequila se donne même avec un certain talent. Tout ça en trois scènes d’une demi heure chacune, c’est plus qu’honnête, on passe un bon moment. Mais il y a quand même un malaise, un acharnement à « faire vrai » qui vire parfois au nauséabond. Entre deux coups de langue sur la verge turgescente de son collègue, notre porn star en herbe se fend ainsi d’un rutilant « J’ai préservé ma virginité pour toi. » Blague ou pas, c’est le malaise. Comme quand elle prétend ne pas être Tila Tequila mais sa demi-sœur Ashley, fraîchement débarquée de Grande-Bretagne. On les confond tout le temps, nous explique-t-elle avec une mauvaise imitation d’accent anglais. Zinzin terminale.

Plutôt que de sortir des sex tapes bidon et de dégainer son jeu d’actrice en mousse, Tila ferait mieux d’assumer et de se lancer dans le gonzo pour de vrai. La vérité, c’est que tout le monde n’attend que ça.

Naturelle, on vous dit

L'extase

L’extase

TT3

Mise en abyme

boner

2 commentaires Voir les commentaires

  • Pas encore vu mais d’après les premiers avis, c’est comme tu dis. C’est un assez bon niveau pour un premier porn et on n’est d’accord: c’est pas une sextape.
    Y’a un truc que j’ai plusieurs fois entendu (me demandez pas sur quels site je traine lol), c’est que c’est super décevant question cumshots, genre 1 sur 3 et encore ce dernier ne serait que très bof.
    Bon, si le jeune homme préfère les hommes (je juge pas mais c’est possible), on va déjà le remercier d’avoir eu la gaule mais c’est dommage pour le film.

    Après je maintiens faut pas trop espérer pour une carrière X si elle continue les propos nazis sur Youtube et Facebook. Les grosses prods ne la feront pas bosser.

Laisser un commentaire