British Telecom filtre le porn par défaut au Royaume-Uni

Le filtre anti-pornographie cher à David Cameron se déploie lentement de l’autre côté de la Manche. Le fournisseur d’accès BT – British Telecom, l’équivalent anglais de Orange (France Télécom pour les plus vieux d’entre vous) – a annoncé vendredi que leurs nouveaux souscripteurs auraient désormais à choisir « entre activer ou non le contrôle parental lorsqu’ils installeront pour la première fois leur connexion internet. » (L’option de filtrage étant activée par défaut). Dans son communiqué, BT parle de tranquillité d’esprit, de protection de l’enfance. En attendant, c’est tout le monde qui morfle.

Ceiling-Cameron

British Telecom est le troisième gros fournisseur d’accès à mettre en place le filtrage après TalkTalk et Sky. Leur objectif est de proposer le blocage du porno et du contenu sensible à tous les internautes anglais d’ici la fin de l’année 2014. Difficile de savoir ce qui se passera pour les clients injoignables ou indécis, mais on se doute bien que le filtrage leur sera collé par défaut. Pour ceux qui n’ont pas d’accès privé à Internet, c’est pareil. 90% des Hotspots Wi-Fi de la perfide Albion sont déjà filtrés. Le pays de la vidéosurveillance s’ampute doucement d’un espace de liberté au nom de la protection de la jeunesse.

Reste surtout à savoir par quelle méthode les FAI comptent bloquer le contenu porno, si c’est seulement par mot-clé, est-ce qu’un site porno qui modifie sa terminologie passe entre les mailles du filet ? Qu’en est-t-il des autres sites qui parlent seulement de pornographie ? Il a déjà été montré que ce filtrage bloquait l’accès à certains sites importants qui, eux, n’ont rien de pornographique : cancer du sein, éducation sexuelle… Sans parler de la neutralité du net qui prend un sérieux coup dans l’aile.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire