Bienvenue dans la 3e dimension

Le Tag tremble sur ses fondations, les commentateurs descendent en piqué sur nos bons fappeurs, pas assez de ceci, pas assez de cela, « vous décevez », « vous nous avez habitué à mieux ». Enorme émoticône triste et jaune à la place de nos tronches qui ne voient pas assez le soleil. Un porn n’a pas de caractère universel, sinon ça serait trop simple et il est extrêmement compliqué de contenter tout le monde, surtout quand on touche à l’intime et aux micros détails qui font d’un pauvre gonzo un chef d’oeuvre d’excitation (du moins pour celui qui s’y retrouve).

Mais une vidéo circule depuis quelques mois (ou peut-être d’avantage) sur les tubes, simplement nommée « amateur anal ». D’après les statistiques en provenance des plus hautes autorités du porn international, elle aurait un taux de pouce vert qui dépasserait l’entendement, 98% pour plus de 200k vues et des commentaires tous plus élogieux les uns que les autres. Mirage ou réalité ? Bon fappeur universel ou simple association de tags populaires ? Quelles sont les raisons de ce succès ?

Les gens du porn sont parfois un peu teubés, quand ils voient quelque chose qui marche, ils le répètent jusqu’à l’écoeurement. Après plus de 25 ans de sodomie intensive, cette pratique est passée dans le porn du fantasme à l’ennui. Ce qui faisait alors le sel d’une scène est devenu un rituel obligatoire et ronflant. Résultat : qui bande encore avec joie devant une sodomie qui passe comme une lettre à la poste ? Pas grand monde. C’est pourquoi le formidable monde de l’amat est intervenu pour remettre à sa place cette industrie qui pense qu’une scène se résume aux pratiques qu’elle montre.

Vidéo mal cadrée, lumière inexistante, caméra posée n’importe où, le porn (semi) amateur a le charme de ses défauts car il arrive à capturer l’essentiel sans moyen : le mécanisme de l’excitation. La vidéo qui suit dure à peine sept minutes et elle pourrait se contenter d’en faire seulement trois. Lubrification intense, gourdin magique, pénétration aventureuse et réalité dans la tronche ; on s’enfonce en même temps que l’heureux élu. Le temps se contracte pour intensifier l’image dans un déluge de fantasmes. Tout ça devient difficilement tenable comme l’admet volontiers un membre d’xhamster : « Really did i just watch the best dream come to life? ». Ce porn serait-il trop réel ?

La raison du succès de ce chef d’oeuvre bancal est qu’on est totalement impliqué dedans, ce cul c’est celui de ta meuf, cette bite c’est donc la tienne, l’écran devient alors sensation et le porn reprend des couleurs dans l’obscurité. La magie opère en projetant dans l’image nos envies, quand le porn devient miroir de nos fantasmes et qu’il n’y a pas besoin de lunettes pour toucher la 3e dimension.

Cette fille c’est Nasty Nastia, amatrice qui nous vient d’Allemagne, patrie des meilleurs tags.

Tags : #anal #amateur #A2M #dimensionparallèle
Note xHamster : 98% et la même note sur tous les doublons. Un futur classique.
Meilleur com : unpredictable amazing.

12 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire