A la recherche du Vine parfait

Ces derniers temps, j’ai quelque peu délaissé mon compte Twitter pour naviguer dans les eaux troubles et poisseuses de Vine. Pour ceux qui l’ignoreraient encore, Vine est une appli téléchargeable gratuitement qui permet de créer très facilement des petites vidéos de 6 secondes qui tournent en boucle. Elle est pour l’instant uniquement disponible sur les terminaux Apple, (iPhone ou iPad quoi) désolé pour les autres.

La sortie de ce service avait été accompagnée d’un mini-scandale, puisque des vidéos pornographiques se seraient vite retrouvées dans les vidéos les plus populaires. Les hasthags « tendancieux », tels que #Blowjob, #Handjob ou #Cumshot sont désormais proscrits de Vine, mais il ne faut pas chercher bien loin pour trouver des vidéos destinées à un public averti. Il faut noter que — contrairement à Instagram ou Facebook — ce contenu est complètement toléré, dans la limite de la légalité, il suffit souvent de cliquer sur un petit message d’avertissement avant d’y accéder.

Vine Warning

Alors, est-il possible de se fapper sur Vine? La réponse est oui, évidemment, mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus adapté. Ce qui fait vraiment le charme du service, c’est ce petit côté « échange de sextos 2.0 » sans devoir faire des efforts de rédaction considérables pour que l’autre en dévoile toujours plus. “Hmmmm tes seins me rendent fou, j’aimerais être un soutien gorge Chantal Thomass pour… azy c’est bon montre ta teuch quoi stp.”

Beaucoup d’hommes passent à l’étape supérieure, et entre deux commentaires louant la beauté de la Vineuse, ils nous invitent à venir voir leurs vidéos. Vous vous doutez bien de quoi il s’agit, des vine de masturbation masculine en quantité astronomique. On peut parfois voir se nouer des romances entre Vineurs : madame dédie sa vidéo à l’élu de son coeur, qui postera son éjaculation sur son ventre velu en remerciement.

Voici donc un petit répertoire non exhaustif qui vous permettra de trouver votre bonheur. Attention, les Vineuses sont assez volatiles. Beaucoup suppriment brutalement leurs vidéos, j’ai déjà perdu quatre ou cinq comptes pendant mon enquête.

vine explore

Pas de liens directs, il faut taper le nom dans la partie « Explore » de Vine

Niki Ryan, AedanRayne : CamGirls qui profitent de Vine pour se faire un peu de pub. Des valeurs sûres.

Dane Jones : Une société de production de films pornographiques basée à Prague qui partage quelques « bonus de tournage ».

Pierced Wildchild, Krystie, Southfox, Grisejenta, Rosiiexo : Des comptes « classiques ». De la masturbation féminine en très gros plan. Vous verrez, au bout d’un moment, on s’en lasse.

Pussy Play : comme son nom l’indique.

Gigi Van Tranh : Un compte un peu fetish, ambiance glamour et cire de bougie sur les tétons.

Ginger Banks : Une party-girl américaine qui passe le plus clair de son temps à picoler au bord de la piscine et à s’exhiber gentiment dans les toilettes publiques.

Jayce Creed : Étonnant. Une américaine, garçon manqué, grosse consommatrice de weed. Particularité : s’est enfoncé le bang, qui lui sert à consommer sa drogue, dans le vagin et l’a partagé sur Vine. Puis a supprimé cette vidéo. Dommage.

69couple, Every day, cp_tn_2000 : Des couple qui partagent leurs ébats.

Cocklover : Une suédoise de 20 ans, qui, après s’être masturbée frénétiquement pendant 163 vidéos, s’être introduit un marqueur et le manche d’une brosse à cheveux dans l’anus, et avoir demandé aux Vineurs masculins de murmurer son nom (Lisa) dans leurs Vine de masturbation, a sèchement annoncé qu’elle ne posterait plus de nouvelles vidéos, car l’élu de son cœur désapprouvait tout cela. On le comprend. Pour le moment, ses vidéos sont toujours en ligne.

Angela White : PornStar australienne. Paradoxalement, ses vine sont très soft.

Man : Le relou qui filme sa gow quand elle se dirige vers la salle de bains quand ils ont fini de baiser. Marrant.

Reyna Reyes, Exquisite_Perfection, Temptationtoes : Foot fetish. Pour les amateurs.

WetPussyClub : Ce compte ne poste aucune vidéo, mais consulter ses vidéos likées constitue le moyen le plus simple et le plus rapide d’avoir une vue d’ensemble de la partie cachée de Vine.

Zafinho : Un twitto pas comme les autres qui s’exhibe sans retenue.

Je n’ai pas trop creusé la piste gay masculine, mais il semblerait que Cole Maverick soit l’un des comptes à suivre dans ce domaine.

Vine est encore assez jeune, et n’est pas encore trop investi pas les “professionnels” du porn. Ils pourraient cependant se servir de ce formidable outil, qui met en avant leur activité principale, la vidéo. Pendant ce temps, les amateurs y font leur beurre, certaines y vendent leurs sous-vêtements, d’autres font de la publicité pour leur shows webcam.

L’appli étant d’une extrême simplicité, nul doute qu’elle a éveillé, et continuera d’éveiller des carrières d’exhibs sur internet auprès de gens qui ne se seraient jamais motivés à créer un blog, d’autant plus qu’il est très facile de rester relativement anonyme, il suffit de ne pas montrer son visage. On ne peut qu’encourager nos compatriotes françaises à s’inscrire, elles sont pour le moment très peu nombreuses (ou alors très bien cachées).

Pour les plus flemmards d’entre vous, il existe également un site qui regroupe une partie de ces Vineurs et Vineuses, il s’appelle Vineshooters et il vous mâche sévèrement le travail. Les puristes n’apprécieront pas.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire