Y’a d’la JOI

Comment illustrer cet article sur la masturbation ? Tellement de possibilités, si peu d’élues. Osons un pas de côté pour aborder une nouvelle fois la joie dans la JOI : Jerk Off Instructions, quand le POV te montre du doigt. Globalement, les enseignements de masturbation sont une réussite, on est si bien tout seul à parler à son ordi et répondre à des ordres, jusqu’à la honte assumée, celle du CEI : Cum Eating Instructions, pour faire un big up à Jizzou et son obsession pour les protéines.

On dérive, ce n’est pas le sujet de ce bon fappeur, on vous rassure, votre sperme n’ira pas dans votre bouche aujourd’hui mais virtuellement ailleurs, dans ce fantasme qui en fait éclater plus d’un, celui de jouir dans un cul. On appelle ça dans le jargon, appuyer sur le détonateur. La fille se retourne, sort le mot magique (en anglais ça passera mieux) « cum in my ass » et vlan la machine se met en branle, tremble, s’agite et envoie dans les profondeurs abyssales des milliards de spermatozoïdes sur Pearl Harbor. Avouez que c’est assez tentant, surtout si c’est demandé gentiment.

Voici donc Jerk Off Instructions #30 – Jerk it to my ass, qui comme son nom l’indique, vous invite à suivre les instructions de jeunes demoiselles pour finir dans ou sur leurs fesses. Un porn dont vous êtes le héros et une vidéo qui tape sans aucune forme de pression un 5 étoiles pour 1,4 millions de vues, 2536 votes et 141 commentaires dithyrambiques, une réussite applaudit par le monde entier.

Au menu de ce quatuor à cordes, tout d’abord Candle Boxxx, une zinzin au rire débile comme on les aime, la folie en tag parfait. Son studio sur C4S vous tend d’ailleurs les bras si vous avez envie de lui faire quelques requests à 50$. Après cette tornade, il y a Dynasty, un nom complètement con pour du porn puisque la concurrence est rude sur ce terme, mais un boule-bowling accueillant, une voix sincère pour un fap éclair et généreux. En troisième position Elli Foxx, qui est fort technique bien que peu crédible dans son rôle mais comme elle ressemble à un mélange de filles que je connais ça me va. Enfin, Lizzie Tucker dont la voix suffit à taper du poing sur la table s’il vous reste à ce stade encore des munitions.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire