Aurora Snow : « La réalité vend du rêve »

Aurora Snow, le prototype d’une nouvelle génération d’actrices X. Elle a ouvert la voie aux Sasha Grey et autre Jessie Andrews, des filles fines, aux petits seins, plus jolies que ta voisine de pallier et loin des clichés de la bimbo blondasse et refaite de partout, nous gratifiant pourtant de performances des plus extrêmes (selon les critères classiques du porn). Aurora est passé en clin d’oeil de teen à MILF à l’orée des 2010’s. Tout ça ne nous rajeunit pas. Réponses concises et directes d’Aurora, la princesse porno de ma jeunesse.

Tu as été l’une des rares personnes du milieu X à soutenir la measure B. Pourquoi cette position ?
C’est quelque chose qui me tenait particulièrement à coeur. Je vois la measure B comme une façon d’améliorer la sécurité sur le lieu de travail, je dis bien « améliorer ». La crainte engendrée par la récente épidémie de syphilis dans le milieu X est encore vivace, il y a un besoin réel d’améliorer les critères de sécurité pour nous les acteurs.

L’article que tu as écrit à propos de la measure B a suscité de nombreux commentaires, qu’as-tu appris de ces réactions ?
J’étais surprise de voir le nombre de vétérans de l’industrie porno m’ayant contactée en privé pour me dire à quel point ils respectaient mes opinions bien qu’ils soient personnellement en désaccord avec ma vision des choses. J’ai apprécié cette sorte de camaraderie.

Aurora Snow Interview FR

L’aube précède l’aurore

Selon moi, tu as permis à ce que j’appelle la « nouvelle génération » de pornstars (Sasha Grey, Jessie Andrews, Tori Black…) de s’imposer . Que penses-tu de ce nouveau type d’actrices X ?
Ce nouveau genre d’actrices porno incarne la réalité. Elles ne représentent plus cette fille glamour fantasmée que tu ne croiseras jamais dans la vie réelle. Aujourd’hui c’est le genre de fille avec laquelle tu pourrais presque tenter ta chance, qui pourrait même être ta voisine de pallier. Désormais la réalité vend du rêve.

Tu es apparues dans Superbad ainsi que dans d’autres films hors-porn. Que retiens-tu de cette experience dans le cinéma tradi ?
J’apprécie énormément de travailler sur des plateaux de cinéma traditionnel. J’ai travaillé sur d’autres projets en attente de sortie et j’ai deux mois de tournage programmés pour un film d’horreur cette année. Il s’agira de mon plus grand rôle mainstream à ce jour.

Aurora Snow Interview

Team #Dépareillé

Tu regardes du porn ? Quels sont tes tags ?
Je regarde effectivement du porno de temps en temps. Ces derniers temps je penche surtout pour le #POV.

Tu es passée de teen à MILF en à peine dix ans. Comment une fille de 28 ans trouve sa place dans la catégorie MILF ? 
C’est de l’acting. Se sentir jeune ou vieux, ce n’est qu’une question de feeling. Dans le porn, une fois que tu as passé un certain âge, il est temps de laisser tomber les tresses et la thématique « petit fille »  et de se tourner vers des rôles plus charismatiques comme celui de séduire les jeunes mecs par exemple.

Aurora Snow Interview
 

Tu as commencé ta carrière au début des 2000’s, tu es donc une témoin privilégiée de l’évolution de la consommation du porno liée à l’avènement d’internet. En France, une grande partie des producteurs n’a pas su voir ce changement et a toujours du mal à s’y adapter. Comment cela s’est-il passé aux USA ?
Je ne pense pas que la situation française soit très différente de ce qui a pu se passer aux USA. De nombreuses boîtes ont lutté pour franchir le cap, pour passer du DVD à internet. Elles n’ont pas toutes réussies. Un grand nombre d’entre elles n’existe plus. Et même celles qui ont réussi ont du très vite apprendre à être compétitives face aux nouvelles entreprises totalement dédiées au net qui avaient tout de suite compris ce nouveau marché. Aujourd’hui toutes les boîtes galèrent face à la diffusion en ligne de contenu gratuit.

L’une de mes scènes porn favorites te met en scène toi et Gauge. Pour moi vous incarnez les années 2000’s quand il s’agit de performance porn. J’ai vu que vous aviez récemment pris part à un show. Comment cela s’est il passé ?
J’aime Gauge. Elle est définitivement l’une de mes actrices préférées. Pour fêter ses 10 ans d’existence, un club de strip-tease de Philadelphie voulait nous avoir toutes les deux pour un show spécial. Ils sont entrés en contact avec un agent spécialisé qui s’est tourné vers Gauge et moi et nous a booké toutes les deux en même temps. Ce fut fort fort sympathique !

Aurora Snow Interview Gauge

Le bon vieux temps

Quand tu regardes ta carrière « teen », n’y a-t-il rien que tu aurais fait différemment ou es-tu pleinement satisfaite ?
J’aurai du mal à dire ce que j’aurai fait différemment. Je regrette de ne pas avoir été plus intelligente dans ma vie privée, ces erreurs ne pourront jamais être effacées. En terme de carrière par contre, je me sens très chanceuse.

Qu’écoutes-tu en ce moment ? Tu aurais des recommandations à nous faire ?
Oui ! J’écoute beaucoup de choses. En ce moment-même, l’un de mes clips préférés c’est The Lazy Song de Bruno Mars. En ce qui concernent les artistes, je suis une fan absolue de Katy Perry, je viens de voir un documentaire récent sur elle qui m’a fait l’apprécier encore un peu plus et d’une façon que je n’avais pas envisagé avant. J’aime bien Nikki Minaj, elle est vraiment étrange. Garth Brooks est une valeur sûre également. The Goo Goo Dolls  font partie de mes groupes favoris et ce depuis que je suis au lycée. J’écoute beaucoup de Colt Ford et de Randy Houser. On ne peut pas se tromper non plus avec Mumford and Sons et Florence and The Machine. Eminem est excellent, Pink fait également de la bonne musique. J’ai découvert Hopsin récemment, il a des paroles plutôt intéressantes pour un rappeur.

J’écoute de tout, du hip hop à la country !

Aurora Snow Country

Plus sexy que David Allan Coe

Ton nom de scène est une référence aux personnages de Disney ?
Oui, j’ai piqué le nom « Aurora » à La Belle au bois dormant – Note du rédacteur régressif : Aurora (Aurore en VF) est le prénom de la princesse, Snow faisant a priori écho à Snow White (Blanche Neige en VF). J’ai toujours été subjuguée par ce que produit Disney. Toutes les petites filles rêvent de contes de fée et je n’étais pas différente d’elles.

Quels sont tes projets ? Tu te vois toujours dans le porn business dans les 5 années à venir ?
Je ne sais pas pourquoi mais j’ai énormément de mal à répondre à cette question. C’est marrant. Je me pose actuellement la question de savoir ce que je veux vraiment faire, dès que j’aurai trouvé la réponse, je sais que je vais m’y atteler rapidement.

Es tu déjà allée en France ? Ton opinion sur le porno français ?
Non mais j’ai toujours voulu m’y rendre. J’adorerai travailler avec une actrice française, je trouve les accents irrésistibles.

Aurora Snow scissors

Pierre, feuille, ciseaux, deep throat

Site officiel d’Aurora Snow

3 commentaires Voir les commentaires

  • Ses gouts musicaux sont assez craignos!

  • Superbe interview! « Aujourd’hui c’est le genre de fille avec laquelle tu pourrais presque tenter ta chance, qui pourrait même être ta voisine de pallier.  » Elle pense exactement comme moi :) Cf le parfait mois d’octobre ou je dis : « il faut qu’on voit plus madame-tout-le-monde. »

    Mon dieu la scène avec Gauge est tout simplement dingue!!! Elle en a une avec Jenna Haze qui est bien dingue aussi.

  • ça me rappelle les 1ers weapons of ass destruction!

Laisser un commentaire