MyFreeCams : la puissance du gimmick

Bonjour à tous.

Je me présente : je suis Guest1934, et je serai votre guide pour ce tour des sites de livesex du web.

Pour des raisons de sécurité je vous prierai de bien garder vos parties à l’intérieur du fapbus et de laisser vos ceintures attachées jusqu’à l’extinction de la consigne lumineuse.

Manwin

Nous traversons un terrain hostile : l’empire Manwin (qui a d’ailleurs le site le plus propret de tout l’internet). Rangez votre braquemard, ce n’est ni le lieu ni l’endroit, nous sommes encore loin de notre première étape. Ici c’est le Far West, sans harmonica et sans Clint Eastwood, juste des grosses mexicaines boutonneuses en fait.

Manwin semble avoir trouvé la martingale pour ses tubes (ou pas hein), six sites : un contenu.

Repeat with livecams. Enjoy infinite money?

Car oui, ça marche aussi pour les webcams : il y a à peu près autant de différences de contenu entre les livecams de Spankwire, Extremetube, Tube8 et Youporn qu’entre Zooey Deschanels et Katy Perry.

Le jeu des 7 erreurs, ici SpankwireCams et YouPornmate

Je ne vous parle même pas de Xtube qui demande de se créer un compte avant d’accéder à la moindre cam ou encore du service de livesex de PornHub qui racole comme la dernière des pop-up à grands coups de fausses cams préenregistrées genre « Coucou ! Tu veux voir ma chatte ? ». Really ?

C’est bien le coté sombre des tags qu’on explore sur ces terres, des matures en bout de course, des couples tellement crades que même l’intéressé a du mal à la lever et des strings ficelles qui ne connaissent définitivement pas le nouvel Omo.

Comme si ça ne suffisait pas, si vous voulez voir de la chair flasque se mouvoir il vous faudra PAYER. Il y a un système de gold similaire au système de Token de Cam4, vous payez pour faire démarrer le show mais une fois celui-ci lancé, seuls ceux qui sont passés à la caisse sont autorisés à mater, le reste peut aller se finir chez les Grecs. De quoi porter l’estocade à votre éventuelle shame boner.

Vous comprendrez pourquoi nous ne ferons pas d’arrêt dans cette zone. Rassurez-vous, notre prochaine étape est déjà un peu plus attrayante.

Livejasmin

Sur votre gauche, vous avez Livejasmin, le béhémoth. Vous avez plus de 40 ans ? Vous venez de télécharger votre internet et la vie vous a appris que rien n’était gratuit en ce bas monde ? Livejasmin est fait pour vous.

Livejasmin : on respire

Site de sexcam le plus visité au monde, Livejasmin est un cam4 qui se serait pris un audit vénère dans la tronche.

Adios l’Amérique centrale et les webcams vendues en bundle avec MS Office 97, bonjour l’Europe de l’Est en haute définition. On sent que le marketing est venu fourrer son nez : page d’accueil dynamique en nuage de cams, jolis brins de filles, fonction preview pour les sceptiques et suggestions en fonction de votre historique de navigation sur le site.

Oui mais voilà, chez LJ on n’aime pas trop les freeloaders, le moindre bout de sein se monnaye. Ici tout se passe en privé et vous n’aurez qu’un peu de lingerie à vous mettre sous la dent si vous refusez de passer à la caisse.

En résumé à part si vous cherchez à renouer avec vos premiers émois de l’époque La Redoute, en trainant sur LiveJasmin vous risquez plus de faire exploser les carcans de la frustration façon Michael Bay qu’autre chose. On passe donc.

CamWithHer

Admirez maintenant le légendaire CamWithHer et son gang de 9s et de 10s qui inondent Dailymotion depuis des années.

Birdies ! Birdies everywhere !

Pour être tout à fait honnête je n’ai jamais encombré leurs serveurs de ma présence populacière, l’absence de contenu gratuit et les prix pratiqués (que j’imagine en accord avec la qualité scandaleuse) ont toujours suffi à me rebuter.

Pour autant des vidéos de leurs modèles sont disponibles un peu partout sur la toile.

La forme varie peu, une fille pourrie gâtée par la nature discute paisiblement dans une chambre à coucher avec son parterre de prétendants. Minute 3 : l’odalisque se lève pour nous mieux laisser admirer le produit d’un patrimoine génétique avantageux sublimé par des semaines passées à la presse à cuisses ; la lumière tamisée nous replonge dans un érotisme feutré alors que la belle entame une danse réglementaire. Minute 8, les boutons de la chemise cèdent enfin, libérant un soutien-gorge croulant sous les obus. Il sera bientôt relevé de ses fonctions, remplacé par une main droite aux ongles interminables. Minute 10, le jean tombe enfin, nous laissant découvrir des bas en satin qui détiennent en leur sein le Graal des Graal baigné dans une chaleur moite.

Et c’est bien là que les bas blessent (BA DUM TSS !).

D’après une étude tellement sérieuse qu’elle a été publié dans une revue, la durée moyenne d’une bonne branlette est de 12 minutes. Navré mais le contrat n’est pas rempli, la vidéo dure 15 minutes en tout et certes la fille finit à poil mais… mais on s’emmerde bordel ! Ecoute darling, si je t’avais croisée dans la rue ma mâchoire aurait surement fracassé les pavés mais ici on est sur mon terrain, on joue selon mes règles. L’époque Playboy est révolue, les babes ont inondé l’internet et il nous faut un peu plus qu’une plastique parfaite pour décoller, maintenant on court après un regard.

Rien n’est plus insupportable que l’uniformité de l’exceptionnel.

Circulons.

Cam4

Nous voici maintenant dans l’antre de Cam4, le sujet ayant déjà été bien traité on y va bille en tête.

Prenons le haut de la section « Le Top » soit la section avec le plus de viewers. Mettons que vous soyez plus ou moins comme moi, hétéro, gentiment déviant mais quand même un minimum regardant sur la beauté de la fille. Bon, maintenant, on enlève les filles laides au saut de l’utérus, les gays (grosse qualité à vue de nez d’ailleurs), celles qui demandent 6000 tokens pour enlever leur col roulé et les cougars sur le déclin il reste ça :

10/21, au piquet Cam4

Et encore parmi les restantes, certaines flirtent avec le troll caractérisé. Regardez par exemple Bigggboobs (première ligne, troisième colonne en partant de la droite). 1500 spectateurs, des lesbiennes sans difformité apparente, on va se mettre bien non ?

C’est bon vous visualisez un peu ? Ok maintenant le show en question :

Nothing to do here

Mais Cam 4 (en gratuit) c’est aussi :

– Pas de plein écran.

– Pas de multicam : si par miracle vous trouvez deux shows fappables il vous faudra choisir ou alors fermer la page régulièrement pour lorgner de l’autre coté. Pénible.

– Un chat presque aussi gros que la cam, impossible à cacher, qui vous inflige un défilé de gogols comme seul internet peut en offrir. La fille est même pas déshabillée que les « SHOW ARMPIT !!1 ! » « PLS FART » pleuvent. J’irai pas jusqu’à dire que ça discute géopolitique sur le tchat de MfC mais l’ambiance tend beaucoup plus vers le respect (voire la vénération) de la fille. D’ailleurs on verra que le tchat MFC, malgré sa beaufitude revendiquée contribue à l’expérience MyFreeCams, et si tu te dis que t’en as rien à branler de savoir que BigFatBoy  « lui lécherait sa chatte rose à tous les repas » (sic) tu te surprends à le laisser la plupart du temps. Mais on y reviendra.

Tout ça pour dire que, non, désolé mais Cam4 ça ressemble un peu trop à une soirée chatroulette entre potes pour être une option valable, même pour une branlette piteuse de lendemain de soirée pendant que tu te bats en duel avec ta gueule de bois.

Merci, mais non merci.

My Free Cams

Terminus. Débouclez vos ceintures et rangez vos porte-monnaie

« – Ouais c’est bon on a compris, la mexicaine c’est de la merde tout ça, vazy fais voir la cam là.

– Calme gringo, ma cam à moi elle vous mettra harder better faster stronger que toutes les autres. Par contre faut pouvoir la tenir, viens la fleur au fusil et tu te retrouveras à frapper contre les barreaux de ta prison mentale avec ta bite en acier. Pourquoi tu crois qu’on a traversé le monde du livesex d’abord ? C’était notre putain de Nuang river mec, sans ça t’aurais jamais supporté l’immensité de ce qui t’attend. »

Imaginez que vous êtes une jeune ukrainienne, jolie, du bon coté de la vingtaine. Vous vous dites (avec raison) que quitte à se toucher, autant se faire payer pour ça. Vous investissez alors dans une webcam correcte et sortez les dildos du tiroir. Une fois votre string d’apparat enfilé vous vous allongez langoureusement sur votre lit en pensant à l’Iphone que vous allez pouvoir vous payer dans quelques heures. Да благословит Богинтернете – Que Dieu bénisse l’internet.

Bide retentissant, un pic à 70 viewers, pas un token lâché après deux heures de teasing. Vous remballez vos jouets et votre égo sans trop savoir où vous avez merdé. « Pourtant sur Cam4 j’étais une déesse … »

Eh oui, ici c’est la cour des grandes. Débriefing :

Alors déjà il y a ce couperet qu’est la rule #1934 (ratification en cours) : No matter how hot you are, there will always be a Russian girl hotter than you.

Après il y a les filles juste plus vénères. On est bien peu de choses avec son strip + cumshow à coté des squirting et autres Double Penetrations.

Puis enfin le fait est que des filles mignonnes comme toi qui sont prêtes à se toucher pour l’équivalent de 20 euros y’en a des dizaines de connectées à cette seconde précise.

Le haut du tableau est-il alors trusté par des Emily Ratajkowski en pleine action ? Ou par des performeuses qui alignent tous les tags hardcore du book ? Eh bien non, loin s’en faut.

Croyez-moi, le tryptique topless-naked-cumshow on s’en lasse, ça met le temps mais on s’en lasse. Comme on se lasse d’un tube qui n’a pas bougé depuis le premier jour. Alors que faire pour se démarquer quand on est juste bonne ? Il faut une idée, un gimmick.

La puissance du gimmick

C’est vraiment ce qui fait le sel de MfC, toutes ces filles qui croulent sous l’attention des mecs au quotidien doivent se battre bec et ongle pour le moindre token sitôt la webcam allumée. Les rapports de force s’équilibrent et un subtil jeu de pouvoir s’installe. On peut se dire qu’une fille qui se fait payer 150 euros pour se toucher a l’ascendant dans votre romance virtuelle, mais si tu laisses pas filer tes deniers au bout du compte vous êtes tous les deux niqués (métaphoriquement pour le coup).

Qu’est ce qu’un gimmick alors ? C’est ta spécialité, quelque chose que tu fais mieux que les autres. Ça peut être n’importe quoi pour peu que t’aies de l’imagination. Mfc, cet incubateur de talents.

En vrac on trouve : une encordée, des lesbiennes russes barely legal, une vraie fausse top model, une fuck machine qu’on commande à coup de tokens, du squirting en pleine bibliothèque, une man doll, une douche, Aria Giovanni (!!), un show sur la plage, des masques de ninja …

Mais ça peut aussi être un meilleur SAV, passer de temps en temps faire un coucou à ses fans, pas de strip ni rien, juste parler chiffon, mecs, études… Le combo pornstar/twitter c’est tellement début 2012.

Tout ceci peut sembler un peu oppressant, tous ces pseudos, ce choix démentiel. Rassurez-vous, je vous ai compris. Mon rôle pour les temps à venir sera de vous guider dans ces hautes herbes, je vous aiderai à différencier un Ratata d’un Voltali.

A coups de brèves et d’articles on essaiera de cerner le mythe MyFreeCams. Je vous parlerai des filles évidemment, mais aussi des utilisateurs. On se penchera sur ce chat hypnotisant, sur ce qui pousse un homme à craquer un demi SMIG dans une passe virtuelle (je pense qu’il faudra creuser du coté de la raison pour laquelle un homme qui pourrait se payer toutes les escorts de la ville choisit de chaffouinner avec la femme de chambre).

Pour que vous cerniez bien le potentiel de pétage de crane du site, la prochaine fois on s’attaquera à du lourd : ma meuf, Rusian4funn, fucked up devant l’éternel mais dans le bon sens du terme.

See you, mofos

Image en une tirée de l’excellent tumblr : Le Soleil Moribond

6 commentaires Voir les commentaires

  • Toujours bien écrit ;). Même si je ne me vois aller sur ces sites on en apprend tout les jours sur le plaisir du fap

  • Pas un mot sur Chaturbate ? Sinon cool l’article

  • Je suis en train d’assister à une scène surréaliste, et je le dois au Tag Parfait! Actuellement sur MyFreeCams, découvert via cet article, je suis tombé sur une nana qui, si j’ai bien compris revient de vacances, et qu’une poignée de fan arrose par millier de token… alors qu’elle est encore totalement habillée!

    Pour info 200 tokens=20 dollars. Il y a donc des mecs, par exemple qui lachent 200 dollars juste pour le plaisir de revoir le joli minois au sourire chaleureux de cette OliviaNaked.

    Près de 900 personnes sont donc là à regarder cette nana sur son lit ultra rebondissant, hallucinants sans doute pour la plupart, devenir riche rien que par son apparition divine. Alors oui, je commence à me demander ce qu’elle a de spécial, cette nana.

    Hier déjà, j’essayais de laisser un message sur Le Tag afin de souligner ma magnifique idée de me rendre sur MFC un soir d’Halloween, ou le plaisir de voir des sorcières/vampires/squelettes se dessaper pour moi… Mais là, ce que j’entrevoyais déjà hier, c’est vraiment un rapport connivence/tune avec un modèle dénudé que l’on vient retrouver par « amitié », juste pour trainer avec elle. OU l’art de délaisser sa bite pour admirer ce musée de la vidéo (presque) amateure, ou l’on retrouve la girlnextdoor idéale…

  • Qu’en dis-tu de camfuze.com, cher chroniqueur? La question qui se pose: ou est l’arnaque?

Laisser un commentaire