Allofoodporn – Dragone Wok

Notre rédac est située dans le bas d’Oberkampf, quartier sympathique du 11e arrondissement de Paris et plutôt bien desservi niveau bouffe. Sauf qu’au bout de six mois à bosser dans le coin, on a déjà fait le tour des enseignes. On a le cerveau (et les intestins) qui ne veulent plus aller au rayon sur le pouce du Carrefour Market ; on aime bien notre grec en face, mais tous les jours c’est alloobesité ; le chinois à côté est réservé aux soldats de la digestion ; le caviste ne fait pas à manger ; la cantoche espagnole n’est pas assez fine pour nous ; les pizzerias sont tenus par des filous ; les bistrots sont chers et blindés, bref, on commençait un peu à tourner en rond.

Alors on s’est dit, pourquoi pas se faire livrer de la bouffe au hasard et en parler ? On aime au moins autant le porn que la bonne chère et on bénéficie de la bienveillance d’Alloresto, qui nous livre une fois par semaine à manger. <3

13h, on enclenche le chrono, le livreur a un peu de retard (13 minutes précisément, mais GrosMikko d’obédience charentaise, nous assure que c’est dans les règles de l’art, puis notre local est un peu compliqué à trouver). On en profite pour halluciner sur la dernière campagne Manix, et se rappeler en riant bien fort celles des Inconnus. C’est dommage pour Skyn, car ces capotes sont vraiment bien…

13h13, le livreur de Dragone Wok, arrive ni dans un wok à roulettes, ni à dos de dragon mais bien avec un casque de moto sous la main – sympathique bonhomme dont on garde précieusement le 06, en cas de mauvaise surprise sur la commande.

Selon toute vraisemblance, on va manger chinois, mais on vous évitera les blagues sur la taille du sexe des asiatiques, la rue Montgallet n’étant pas très loin d’ici, on n’a pas envie de se retrouver les pieds cimentés au fond du Canal St Martin.

De quoi nourrir son homme

Alloresto a choisi pour nous deux menus Dragone Wok assez classique (boeuf sauté, poulet au curry, nouilles, riz cantonnais, nems, raviolis, boules de coco et gingembre confit pour garder la quine haute). De la chinoiserie de bon aloi, honnête option pouces en l’air. Visuellement il n’y avait pas de quoi faire exploser Instagram, mais c’est le style food porn asiat express qui veut ça, le petit style des plats qui brillent. On apprécie les petits détails (qui font généralement les grandes réussites) comme les feuilles de menthe, le pochon de chips, charmantes attentions pour les fins gourmets que nous sommes.

Cette photo ne fera pas un tube sur Instagram

L’avis du GrosMikko : c’était copieux donc gourmand, de quoi caresser dans le sens du poil mon amour pour la gastronomie asiatique.
L’avis de Gonzo : pas mal ouais, par contre y’avait pas de boisson(s), j’ai du boire les paroles de GrosMikko à la place.

Moins de 30 euros pour deux, c’était copieux, donc ça roule.

Suivez Alloresto sur Twitter, ils sont très doux.

5 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap