Jeune femme et vieux messieurs

Connaissez-vous Pierre Moro ? Le réalisateur français le plus incroyable du porn actuel ; spécialisé dans le porn sale, très sale, qui laisse un arrière-goût plus amer qu’un prolapse ? Pouce en l’air, caméra 90s à l’épaule, le type va là où personne n’ose aller – même avec des bottes. En direct du purin, il filme la misère sexuelle sous couvert de porno “terroir” jusqu’à frôler le génie. Montage infernal ; casting infappable de moches, vieilles, grosses, vieux, trans ; réalisation chaotique et surtout jeu d’acteur le plus wtf de l’histoire du cinéma contemporain. Même Youtube et sa fange ne rivalisent pas avec son art.

Mais sachez que Pierrot, il en a rien à carrer de votre avis, ses films se vendent bien, ils le font vivre et certainement mieux que d’autres qui s’efforcent de faire du porno un bel art.
Son public aime son héro trafiqué au détergent, raffole de sodos qui dérapent et pose sa quine là où tu n’y laisserais qu’un renvoi. Ils veulent voir l’improbabilité de rapports sexuels dans des contextes sortis du chapeau. Comme une sitcom amat qui dériverait vers le cul de la boulangère – ambiance triviale assurée, épisode de Strip Tease en crypté.

Ce qu’il aime par dessus tout le Moro, ce sont les défauts, les petits vieux au petit kiki, qui à l’automne de leur libido ont trouvé un bon moyen pour satisfaire leurs dernières ardeurs. A la manière des films amat’ d’HPG, ses oeuvres interrogent sur la représentation de la sexualité et sa réalité fantasmée dans la France et la Belgique des petites bourgades, même si il est fort probable qu’il s’en foute également et se contente de filmer ce qu’il lui passe par la tête.

L’extrait qui va suivre est tiré de Vieux Voyeur 5, une petite demi-heure hallucinante parmi la longue vidéographie de Pierre Moro. Comme votre main droite risque de ne pas trop servir, vous pouvez aller vous ouvrir une bière ou facelpalmer.

CINÉMA !

25 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap