Lexi Belle, Xander Corvus : « dura lex, sed Lexander »

Je vais vous confier un secret : un jour, j’ai eu entre 17 et 22 ans, et j’étais heureux comme un enfant. C’était le temps d’une autre vie : « Mademoiselle L’amour » n’avait pas encore changé ses papiers pour « Madame La baise », et la tendresse était encore majoritaire au Parlement de ma bite. Nostalgie heureuse, et petit goutte qui tâche mon slip aux souvenirs de cette belle époque. C’était le bon temps, pis : le meilleur temps du monde. Mais ne nous morfondons pas dans une saudade inutile : le porn est aussi là pour nous remettre ces images en mémoire, et transformer la petite goutte en déluge d’ivresse lactée. Clique, clique, sur l’alliance au double X : « Lexi + Xander = keur », l’équation du premier fap du reste de ta nuit.

Haha salut Lexi, je suis fonfon, lol

Lui ? Xander Corvus, un mec bien, qui te ressemble, qui me ressemble, qui nous ressemble, mais en mieux. Il porte une jewfro et une barbistache de trois jours, histoire de rappeler à ta mère qu’elle avait tort de critiquer ta coupe adolescente. Elle ? Lexi Belle, aka ma meuf, aka la meuf de YoosF, aka la meuf de trop de monde en ce bas monde. Mais c’est normal : elle est belle, souriante, bonne et polie. Douce comme un pommeau de douche, tendre comme un filet de boeuf. Bref, elle est parfaite. Et lui aussi, ce qui tombe plutôt bien. Le couple next door idéal. Alors, réunis dans un lit que l’on suppose parental, ils s’en donnent à coeur joie, et j’ois mon coeur accélérer le rythme. Long, court, long, long : c’est un message en morse. « Je baisais comme ça à 20 ans STOP Et c’était chouette STOP ».

Et c’est justement pour cette raison que la scène est si mignonne, sans pour autant franchir les cimes de l’abîme. Niveau tags, on est dans le standard heureux : un peu de #spit pour faire mouiller papa Jizzkov ; un 69 augmenté pour la postérité ; et quelques secondes de strangulation pré-pubère pour me rappeler au bon souvenir de mon ex. Du papier à musique sur lequel jeter quelques notes, adroitement jouées sur cet instrument à cinq cordes qui nous sert d’entrejambe. La partition s’achève sur un « woop » des plus charmants, minaudé à 26’34 » par Lexi Belle, et qui suffit à me rendre heureux pour trois. On est loin du gonzo scrupuleux qu’on laissera à d’autres adultes moins rieurs, à l’image de Xander et sa silhouette post-coïtale. Il faut que jeunesse passe, mais si possible pas trop vite : get teenage kicks right through the night ! La conclusion tient en une définition : « Lexander (n.m) : le fap en apothéose ».

Titre original : « In Daddy’s Bed »
Tags
 : #teen #LexiBelle #XanderCorvus #pussylicking #reversecowgirl
Note Xvideos : 94,19 % (500 votes)
Nombre de commentaires : 10, répartis de manière équitable entre Lexander. Mais retenons ceci : « That dude is fucking hot. He could fuck me like that anytime. I came so hard watching him… »
Si tu veux en voir plus : Toi aussi, tombe amoureu(se)x de Xander Corvus.

11 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire