We need to go Deepthroat

Demain, le Journal du Hard fêtera ses vingt ans ; déjà vingt printemps, et l’intention encore pour le futur de s’exprimer par la voie des sailliesNos pouces se lèvent, nos coupes de Champomy aussi. Joyeux anniversaire, tonton ! On sera là pour fêter ça, fidèles à ce poste TV qu’on a tant fait cocu depuis. On jettera l’oeil de la génération Y dans le rétroviseur, pour jauger du terrain parcouru en deux décennies (qu’on commentera lundi matin sur Le Mouv’)… Avant d’attaquer, braquemart en étendard, la double qui s’annonce – et qui s’annonce même très bien, si on croit cette news tombée hier sur Hot Vidéo.

Coïncidence facétieuse du continuum espace-temps, on y apprend en effet le retour aux affaires de Sasha, qui n’en aurait donc « pas fini avec le porno ». Clameurs de bonheur dans mon coeur ! Clapotis de cyprine dans mon slip ! 2012 commence à peine, et déjà les bonnes nouvelles abondent. Quand tout d’un coup, une voix dans ma tête me dit de calmer ma oij. « Jizzou, mon bon Jizzou, tu pètes un bleuca, tu vas encore avoir le seum… », qu’elle me dit, avec la voix de zoulette qui la caractérise. « Souviens-toi l’été dernier », qu’elle ajoute : « la dernière fois que t’as mouillé comme ça à attendre Sasha, t’as fini comme un bleu dans ta cuisine, à te préparer un civet avec le lapin qu’elle avait posé à la nuit parisienne ».

Et devinez quoi ? La voix dans ma tête, comme toujours, elle a eu raison, et elle s’est bien foutu de ma gueule pendant que je versais une larme de désillusion. Le titre d’Hot Vidéo était trompeur, Sasha ne reviendra pas véritablement dans le game. Elle jouera juste dans le biopic sur Linda Lovelace, première superstar du porn, et fondement de la culture porn décédée dans la misère il y a maintenant dix ans.

Officiellement retirée de l’industrie du porno depuis le mois d’avril dernier, Sasha Grey poursuit sa carrière cinématographique hollywoodienne et devrait se voir confier le rôle principal, celui d’une actrice porno, dans Inferno : A Linda Lovelace Story. Chaque jour apporte un nouveau buzz concernant les deux biopics [l’autre est plus sobrement intitulé Lovelace] qui se tourneront en 2012 sur la vie de Linda Lovelace, la pornostar de Gorge Profonde.

Seconde désillusion au casting : contrairement à ce qu’écrit Hot Vidéo, Sasha ne devrait pas jouer Linda herself, mais Paula – une actrice porno ? -, tandis que Malin Åkerman occupera le rôle-titre. Les ami(e)s, c’est la débandade. Enfin, ne jetons pas la granny avec l’eau du bain. Parce que les films de/sur Linda Lovelace, c’est toujours sympathique (sauf quand il y a des chiens). Allez donc mater Inside Deepthroat pour vérifier l’équation, vous avez notre aval.

Reste donc une mi-bonne nouvelle, suffisante pour coller une mi-molle à l’apprenti fappeur un peu cinéphile que je suis, et que vous êtes sûrement aussi… Mais c’est pas ça qui va sauver notre année, putain.

5 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire