Le Bon Fap

Papa et Maman font un porno

Les Etats-Unis, c’était mieux avant. Aujourd’hui, les Mexicains rentrent au bercail, LeBron James se met au foot US et la fracture sociale n’a jamais été aussi marquée. Assurer l’existence de sa famille devient un parcours du combattant et les perspectives ne vont pas en s’améliorant. Constat dramatique au pays des possibles. Avant de sombrer dans l’illégalité ou d’opter pour des solutions peu recommandables, d’autres options s’offrent aux galériens, plus souvent des combines que des idées de génies.

L’adage veut que la réalité dépasse souvent la fiction, surtout aux States. Vous vous souvenez du pitch de Zack & Miri make a porno, la gentillette comédie avec Seth Roguen et Liz Banks ? 2 collocs en galère de thune qui se lancent dans la réalisation d’un porno pour garder la face financièrement. C’était mignon et plein de bons sentiments, Kevin Smith a quand même fait beaucoup mieux. Ca devient un peu plus glauque in real life.

Aux States, on n’a pas de blé, mais on sait rigoler.

Tyler et Berkley, un couple de jeunes parents, Américains moyens qui n’arrivaient plus à boucler leur fin de mois, sans doute inspirés par le film et peut-être un peu plus exhibos que la moyenne, ont décidé de filmer leurs ébats, par le biais de leur webcam, moyennant finances évidemment. Premier essai, coup de maître, $300 en 30 minutes. Le calcul était vite fait, $300, c’est ce que gagnait Tyler en une semaine. Le couple a désormais fait de ses galipettes broadcastées son unique source de revenu. Avec un bénéf de $1.000 par semaine, ils peuvent ainsi assurer un minimum pour leur nourrisson.

Symptôme d’une décadence avancée ou symbole de la débrouille à la coule, leur nouvelle orientation pro a suscité un joyeux bordel. Symbole ultime de reconnaissance médiatique, Oprah s’est approprié la chose et le couple a eu le droit à une belle interview dans l’émission « Our America with Lisa Ling », diffusée sur la propre chaîne de la diva télévisée.

Couple modèle

Tout cela a quand même un prix et on ne fait pas commerce de sa privacy sans récolter quelques emmerdes. De leur aveu même, Tyler et Berkley ne font plus l’amour que face caméra, libido zéro hors business. Répondre aux demandes des internautes voyeurs, pendant que bébé dort à côté, aurait tué toute envie de s’amuser par ailleurs.

‘Having sex off and on for two, three hours, it gets kind of hard, especially the kind they want,’ Berkley said. ‘It’s, like, rough, so it wears on you a lot.’

Et oui, Berkley, “Le travail c’est du boulot”, surtout dans un créneau aussi bouché que la sexcam, bienvenue chez les pervs, en espérant que les trolls de livejasmin vous épargne, toi et ta petite famille. Bon courage pour cette nouvelle orientation professionnelle, qui j’en suis sûr, fera des émules.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire