Robot after all

Le POV est un premier pas. Nécessaire mais pas suffisant. Et ouais, je suis comme le red-chef nazi, je suis comme toi: quand je regarde un porno, c’est avec moi que l’actrice couche. Pas avec ce putain de hardeur sous amphet’. Me parle pas d’identification, je te parle d’imagerie mentale, de mise en position dans l’espace. Je ferme les yeux et je rejoins la professionnelle par la pensée. Quand je l’entends haleter de plaisir, c’est à moi qu’elle pense, même si elle n’en a pas conscience, la sotte. Mais voilà, j’ai peur dans le noir, et à un moment je dois bien rouvrir les yeux. Et même avec un POV, je vois bien que ce n’est pas mon sexe qui donne tant de plaisir à Sasha Grey ou à Faye Reagan.

Bien sûr, pour éviter de voir ta coquine préférée copuler avec un autre, il y a les vidéos en solo. J’ai pas mal trainé sur beautifulagony j’avoue, j’en ai bavé, pas vous ? Mais bon le sexe seul, sans pénétration, c’est comme une partie de skets sans tes TN Req1: triste et un peu vain. La modernité est venue répondre à mes attentes: les machines. Evidemment, les machines ! Dégagez les forniqueurs de chair et d’os, place aux machines à baise. Pas de demi-molle, pas de postillons dans le cou. « The man machine », voilà l’avenir du hardeur, Kraftwerk l’avait bien compris. Puisque je ne veux pas voir les hardeuses avec un mec, donnez leur un partenaire d’acier et de fer. Un robot conçu pour la baise, un androïde programmé pour la faire jouir à coup sûr. Faites entrer le porn dans l’ére moderne. Robot after all.

Fuck Machine

Je ne regrette pas d’avoir joué aux meccanos

Heureusement la recherche scientifique avance. Des équipes d’ingénieurs (je les imagine quitter la Nasa ou le CNRS pour s’atteler à cette tâche, ô combien essentielle) travaillent dans l’ombre depuis des années pour trouver l’algorithme de la baise parfaite. Ils suent à grosses gouttes sur les planches à dessin, font des calculs à triple variable, élaborent des prototypes avec du caoutchouc et des systèmes de poulies. La baise du XXIé siècle sera robotisée ou ne sera pas.

Parmi les machines les plus efficaces pour l’instant, le sybian, qui comptabilise tranquillement 518 résultats sur youporn. Une aimable mécanique (disponible à 120 ou 240 volts, pour la « mo-dick » somme de 1315 $) élaborée par les savants fous du labo d’Abco Research. Par contre il faut être honnête, le sybian ne ressemble à rien, c’est juste un cheval d’arçon orné d’un phallus (trois tailles différentes sont prévues), mais vues les vidéos de Youporn, on peut penser que l’inventeur David L. Lampert est un bon artisan: les utilisatrices ont l’air satisfaites.

Fuck Machine Sasha Grey

Sasha Grey, une jeune femme moderne

Mais l’avénement de la baise mécanisée ne s’arrêtera pas à un demi-tonneau qui vibre. Sur fuckingmachines.com la fine fleur de la recherche scientifique essaie de trouver l’orgasmotron. Cylindres rotatifs, pieux coulissants, mécanismes d’horlogerie pervertis: les chercheurs ne négligent aucune possibilité. Bref, comme le disait l’ARC, la science avance, et d’ici quelques années, la communauté scientifique dévoilera peut-être le sex-robot ultime, l’arme fatale de la baise. Plus de ratures, plus de bavures, que du sexe parfaitement calibré, au millimètre et à la nano-seconde près. Résultat: des orgasmes en rafale pour les partenaires de ces robots au grand coeur.

L’engin ferait vite un malheur dans le milieu du X. Les hardeuses ne voudront plus copuler qu’avec des androïdes capables de leur donner un plaisir inatteignable pour une queue humaine, approximative, et absolument pas fiable. Youporn sera envahie de scènes de baise automatisée, des vidéos de robots qui te metteront salement à l’amende niveau cul. Et après quelques années, démocratisation de la technologie oblige, tout le monde voudra son robot baiseur. Pour ta copine, ta bite ne sera plus qu’un ersatz, une solution temporaire en attendant de pouvoir se payer son robot à elle. Tu vois la scène d’intro de 2001 odyssée de l’espace ? Le bout de bois, le premier outil de l’humanité, qui dans la meilleure ellipse de l’histoire du cinéma, se transforme en vaisseau spatial ? Ce bout de bois, c’est le gode de ta copine. Il ne demande qu’à évoluer, à se perfectionner pour te supplanter. Hal va te faire cocu, tu pourras pas dire qu’on t’avait pas prévenu.

4 commentaires Voir les commentaires

  • Déjà, les fucking machines c’est bien OLD, et ça ne reste qu’un gode monté sur un piston. Je ne nie pas l’ingéniosité déployée pour transformer un mouvement rotatif continu en mouvement de translation alternée,

    Ensuite, comment omettre le pendant féminin du Sex Meka : la Real Doll.

    Au côté mécanique et métallique de la fucking machine, la real doll oppose la douceur et le côté suave du silicone ; elle imite de façon bluffante la morphologie féminine et est pourvue de 3 orifices.

    Vive l’égalité des sexes \o/

  • Il manque la machine qui lèche l’oreille, celle qui vous tire les cheveux, celle qui vous tient les pieds fermement… rien ne remplacera la présence d’un autre corps humain dans ces moments là!

  • Il ya un site appelé http://realdollsex.com/ qui a les meilleures vidéos de
    RealDoll action. C’est une démonstration assez bien le réalisme si vous
    veulent savoir ce que vous vous engagez.

  • le genre est tres complementaire aux pov après de la à dire qu’il va détroner les films classiques dont les pov je ne pense pas jusque-là mais leur capital sympathie est en hausse c sur

Laisser un commentaire