On a fappé pour vous : Strap on Me, le harnais-lingerie

Je vous l’avoue, c’est un plaisir sans cesse renouvelé que de devoir faire l’influenceuse sextoys, surtout quand c’est une marque que j’apprécie autant que Strap-on-me qui me propose à nouveau un de leurs produits. Souvenez-vous la dernière fois, je vous vantais la qualité de leur « strapless » dildo. Aujourd’hui, je porte la culotte.

Un de mes fantasmes les plus secrets (enfin plus maintenant puisque je vous le confie) est qu’un jour on puisse inventer une manière de greffer ou dégreffer un pénis à volonté. Malheureusement, je vis dans la dimension où ce n’est pas posible, et je dois me contenter d’accessoiriser ma chatte avec du silicone quand je souhaite pratiquer le pegging ou la levrette. Or, les utilisateur·ice·s de strap-on, harnais, et autres godes ceintures le savent : ce n’est pas évident de trouver chaussure à son pied : c’est soit moche, soit de mauvaise qualité, soit il faut y laisser son salaire.

Le Diva Harness de Strap-on-Me

Avec sa collection de harnais lingeries, Strap-on-me réussit la prouesse d’allier sexy et pratique, le tout à un prix raisonnable. Reste à savoir comment ils sont sur le terrain.

J’ai donc reçu la culotte Harnais Lingerie Diva qui aurait difficilement pu être plus parfaite pour moi. Dentelle sexy, fesses apparentes, porte-jarretelles intégré, mais (!) confort total du tissu et de l’élastique large en haut, que je compte bien faire dépasser de mon jogging de (dé)confinement, pour faire comprendre aux potentiel·le·s intéressé·e·s qui me croiseraient que je suis équipée comme une professionnelle.

Premier miracle, la taille me va. Cela ne vous semble peut-être pas incroyable, mais en grande habituée des marques de lingerie qu’on trouve dans les sexshops, j’ai plus d’une fois renvoyé un produit car leur 42 annoncé casait à peine un 38. Là, non c’est impeccable. Et ça me plaît. Je n’avais jamais possédé de culotte ouverte à l’arrière, je trouve ça joli et je me dis que c’est pas mal de « laisser le champ libre ».

Je me penche sur l’objet suivant : le Dildo Double Densité. Oui, un harnais, ça sert surtout à tenir un gode afin d’avoir les mains disponibles pour autre chose. La qualité Strap-on-me est au rendez-vous. Le silicone est doux, la ventouse en forme de coeur ( <3 ) accroche très bien, et le sac de rangement en satin sera bien utile. J’ai choisi une taille S, car m’a-t-on dit, « pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de l’anal », c’est mieux.

La particularité de ce sextoy est qu’il est à double densité, à mémoire de forme et « pliable » : on peut l’orienter et le plier à volonté pour atteindre les recoins secrets de votre partenaire (oui, je parle du point G et du point P). Je l’ai positionné dans le harnais en le glissant dans le trou, et je constate que le confort est toujours présent. J’ai un seul regret pour l’instant, le fait qu’il n’y ait pas forcément d’emplacement prévu pour insérer un galet vibrant pour la personne qui porte le harnais afin qu’elle puisse être également stimulée, mais c’est un détail.

On fait quoi maintenant ? J’ai mis ma culotte et ma bite. J’ai l’impression d’être « overdressed » mais finalement, ça fait longtemps qu’il n’y a pas eu d’occasion de sortir le grand jeu, et celle-ci en est une. J’envoie une photo explicite à un·e de mes partenaires de jeu (« OMG » j’envoie une dickpic en fait ? Heureusement que je suis bien élevée et que j’ai demandé avant, moi). On va pouvoir tester l’objet dans les règles de l’art.

Test en conditions réelles

Bon je dois vous avouer que j’avais pas attendu d’avoir quelqu’un sous la main pour essayer le gode… Et on m’avait bien conseillé ! La taille est vraiment idéale pour un·e débutante en toys et pour l’anal. Il est vraiment doux, la ventouse accroche bien, rien à redire. Mais tester le harnais c’est un autre délire. Je suis pas du tout une spécialiste, on peut compter sur les doigts d’une main les fois où j’ai utilisé un strapless/strapon, et jamais en pegging. Mais écoutez, je suis prête à tout, tant qu’il y a assez de lubrifiant.

Je vous passe les détails (oui, vous êtes déçus) mais l’essai est plutôt concluant. La culotte est vraiment agréable à porter, et on se sent plus sexy qu’avec un harnais basique. Le fait de pouvoir la porter sous des vêtements est un gros plus, car on peut rapidement être prêt·e à l’action. Un point négatif quand même : si vous êtes adepte des levrettes très sportives ou du pegging costaud, vous risquez d’être déçus car la culotte, si elle tient en place, est quand même élastique et donc va un peu trop bouger. Idem pour le gode, le fait qu’il soit pliable rend la pratique plus ergonomique, mais un mouvement brusque pourra le faire (dé)plier ou (re)plier dans un sens qui ne vous arrange pas.

Je mets quand même une très bonne note, car la culotte est tellement sexy et pratique qu’on lui pardonne, et que quelque part, ça oblige à prendre son temps et à être doux·ce pour la pénétration, ce qui n’est pas toujours un mal.

Diva Harness de Strap on me et gode double densité noir à shopper chez notre partenaire.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

  • Hello ! Merci pour cet article, ça fait du bien de découvrir de nouveaux harnais 🥺
    J’ai néanmoins une question au niveau de la taille : est-ce que le XL peut convenir à une taille 46 ?
    J’en peux plus de galérer à trouver un harnais à ma taille. Le dernier que j’ai acheté et qui est à peine à ma taille m’a coûté plus de 100€ chez une créatrice anglaise parce qu’il est impossible d’en trouver à ma taille dans des shops plus accessibles.
    Merci par avance ✨

    • Hello :) écoute, je ne saurais pas te dire avec précision. Je sais que là, je suis à l’aise dans le XL avec mon (bon) 42. Je pense que sans aucun doute un 44 passerait, mais je ne sais pas trop pour un 46, ça va dépendre de ta morphologie. J’ai les hanches larges (+110cm) donc, ça se tente ? Note que si tu cliques sur le lien dans l’article il y a la description et un guide des tailles pour te donner une indication !

Laisser un commentaire