Maitland Ward : Disney, gloire et porno

Disney serait-il en passe de devenir le nouveau vivier d’acteurs et actrices porno ? Bella Thorne n’est pas la seule ancienne star de la maison aux grandes oreilles à avoir mis un pied dans l’industrie pour adultes. Maitland Ward est entrée dans le porn en 2019, et elle est bien décidée à briser barrières et tabous entre le cinéma traditionnel et le travail du sexe en tournant dans une toute nouvelle sitcom.

Disney aime les égéries bien lisses. Des nanas qui ne font pas de vagues, qui ne sont pas ouvertement sexy, bref, qui correspondent à l’image « kid friendly » des studios. Mais ces dernières années, on peut dire qu’ils n’ont pas eu la main heureuse. De Britney Spears à Miley Cyrus en passant par Demi Lovato, toutes les dernières grandes stars sorties de la maison aux grandes oreilles ont pris un virage plutôt osé, n’en déplaise au public qui a grandi avec elles. La dernière en date était Bella Thorne. En passant derrière la caméra pour réaliser un court-métrage pornographique, la jeune femme s’était déjà bien illustrée dans l’industrie pour adultes. Mais en débarquant sur OnlyFans et en mettant le bazar – pour rester polie – dans le business des TdS, elle ne s’est pas fait que des ami·e·s.

Maitland Ward et le porno, ce n’est pas nouveau

Il serait pourtant faux de penser que Bella Thorne est la seule égérie Disney à avoir pris un virage porno. En 2019, et alors qu’elle réalisait le court-métrage Her & Him, une autre star passée par Disney Channel annonçait sa « reconversion », ou plutôt son « évolution » vers le milieu du porno : Maitland Ward. Après avoir fait ses débuts dans Amour, Gloire et Beauté, elle a tenu le rôle principal de la série Boy Meets World (L’incorrigible Cory, diffusée sur ABC et Disney Channel) à la fin des années 90. Par la suite, sa carrière s’est un peu étiolée, et elle a fini par prendre sa retraite en tant qu’actrice pour s’intéresser d’abord au cosplay, puis à l’érotisme.

En 2013, alors que Snapchat était encore à son apogée, c’est sur le réseau social au petit fantôme qu’elle a publié ses premiers nudes, recevant une vague de critiques de parents choqués : eh oui, l’Amérique puritaine ne cautionne pas franchement la nudité. Puis il y a eu Instagram, Twitter… Et l’annonce, faite en 2019 sur ses réseaux sociaux : Maitland Ward va tourner dans son tout premier porno, Drive (rien à voir avec celui de Ryan Gosling, déso), pour Deeper.com.

Maitland-Ward-Deeper-Higher-Power

Un projet qui lui a valu plusieurs nominations et un titre de la meilleure actrice dans un second rôle aux AVN Awards (l’équivalent des Oscars du cul), et qui lui a offert une véritable réalisation : « J’ai découvert que j’adorais les performances sexuelles », a-t-elle confié à The Daily Beast. « C’est comme une danse, ou du patinage en couple. Vous créez cette œuvre artistique incroyable, et j’adore ça. » Depuis, l’actrice enchaîne les rôles, les performances, les récompenses. Cinq AVN Awards, six XBIZ Awards… Ses fans l’adorent, ses anciens camarades du petit écran l’encouragent, bref, tout fonctionne en sa faveur. En particulier depuis que, comme bien d’autres, elle s’est lancée sur OnlyFans.

Concilier porn et tradi, c’est possible

Pas question pour Maitland Ward de faire une Bella Thorne et d’arnaquer ses fans. Sur la plateforme, la performeuse publie des nudes, des vidéos, de l’érotique et du porno. Et ça paye. Bien. Interrogée par TMZ à ce sujet, elle affirme fièrement : « Cela me rapporte un salaire à six chiffres tous les mois, et cela me permet de jouer plus que je n’ai jamais joué, tout en gagnant plus d’argent que jamais. Je ne me suis jamais sentie aussi puissante. » Plus de 100 000 dollars par mois, il faut bien l’avouer : ça fait rêver. D’autant que cela lui a permis de faire des choses différentes, ainsi qu’elle l’a expliqué au Daily Beast : « Hollywood ne voulait jamais me laisser sortir des sentiers battus, et maintenant, j’ai toutes ces plateformes qui me permettent de vraiment m’exprimer, et de créer le business et la marque dont j’ai toujours rêvé. »

Il y a quelques semaines, Maitland Ward toutefois a annoncé qu’elle allait retrouver ses premières amours en retournant sur le petit écran. Elle sera à l’affiche de The Big Time, une sitcom dans laquelle elle incarnera une ancienne star du porno qui fait équipe avec un écrivain has been et un studio en pleine faillite, pour éviter la banqueroute à tout ce petit monde. Maitland Ward le clame : « Je suis une actrice, aussi bien dans le mainstream que dans le porno, et je ne séparerai pas les deux. J’ai l’impression que les tabous commencent à bouger, et j’ai l’impression que je vais pouvoir aller de l’un à l’autre, sans que personne ne m’enferme dans une case ou dans une autre. » On note un sacré effort du côté du petit écran, puisqu’en plus d’être actrice, la performeuse sera également productrice du projet, ce qui évitera normaement à la série de dire n’importe quoi sur l’industrie pour adultes. Pour une fois.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français