Ivan Sobris ou le renouveau du porno gay

Des mecs, des gros plans et de l’intimité. Bienvenue dans l’univers porn d’Ivan Sobris. Le réalisateur vient de lancer son site internet avec en prime, de toutes nouvelles productions.

Ivan Sobris est un humaniste. Avec ses courts-métrages porn, le réalisateur et documentariste franco-australien explore la diversité de la sexualité gay. S’il fallait retenir une chose de la toute jeune carrière d’Ivan, ce serait sans aucun doute sa série de “Porntraits” qu’il développe depuis mai 2018.

Extrait de « Alexis Tivoli’s Porntrait » d’Ivan Sobris.

Intimité et diversité des corps 

Un mannequin qui pose nu devant un portraitiste sexy à lunettes avec River Wilson, un rendez-vous intime dans la chambre d’Alexis Tivoli pour entrevoir comment il aime se faire plaisir, Anteo Chara à poil sur une plage de sable fin… Dans les quatre “Porntraits” à découvrir sur son site internet, Ivan Sobris filme sans pudeur l’intimité d’hommes souvent seuls – mais pas que.

Extrait de « Drawing Nudes » d’Ivan Sobris.

On y découvre des corps – poilus ou glabres, la jouissance pour finalité et on s’extasie sur la diversité que peut prendre le plaisir en solitaire. Si le 28 mai – journée mondiale de la masturbation – se mettait à chercher un ambassadeur, Ivan Sobris ferait sans aucun doute partie des candidats. 

Dans chacun de ces portraits, Ivan expose les corps d’hommes avec une légèreté et une précision, qui plongent le spectateur dans leur intimité profonde. Une intimité à laquelle on se sent convié. Les silences et les non-dialogues rendent les scènes de sexe torrides et intenses. On y entend des rires parfois. On se retrouve dans du sexe vrai. Dans du plaisir authentique. Ivan fait ressortir la beauté du sexe avec une esthétique particulièrement soignée. Et ca fait un bien fou.

Ivan et ses hommes 

Extrait de « The day before » d’Ivan Sobris.

Plusieurs têtes ont l’habitude de passer devant la caméra du réalisateur franco-australien. C’est le cas d’Anteo Chara et d’Alexis Tivoli qui signent “Visiting Paris” et “The day Before”. Le court-métrage “The day Before” n’est autre que les coulisses du tournage de “Visiting Paris”, où dans une pièce éclairée par des néons rouge, les deux acteurs apprennent à se connaître. Et à en croire les commentaires d’Ivan, l’alchimie prend bien.

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire