Les gifs de la semaine #317

Bonsoir. Ou bonjour peut-être ? Dans tous les cas, il est bien trop tard ici pour travailler mais écoutez, avec les Who à fond dans le casque, on peut faire des miracles. Si je suis le nom de la chanson que j’écoute, Heatwave, nous partons effectivement vers de nouvelles romances et des flux bien, bien chauds. J’en ai pour tous les goûts : de la danse, des tenues affriolantes, des cheveux bleus, une balançoire ou encore un tour en taxi.  Est-ce que ça vous semble correct ? Of course.

Sis Loves Me c’est quand même un sacré délire. Perso, c’est plus trop ma came. Le POV couplé aux scènes extrêmement stéréotypés, largement trop consommé. Par contre, les brefs passages qui se veulent sérieux sans l’être vraiment, ça reste largement mon fond de commerce. Alors on dit merci au comédien qui accepte le rôle de la bite sur jambe, son faux-voyeurisme et les deux actrices qui savent faussement rire tout comme il faut. N’est-ce pas la recette parfaite pour un gif de qualité ?

Oui, j’ai rematé pour la n-ième fois des épisodes de Sex & The City et je reste toujours autant quée-blo sur l’épisode où Samantha s’envoie en l’air sur une balançoire. C’est un truc qu’on voit assez régulièrement apparaître dans l’imaginaire érotique et je ne cache pas que ça attise ma curiosité. Hazel Moore nous en donne un petit aperçu avec non pas un coït mais une fellation tête baissée. Si vous vous souvenez de vos sessions de cochon-pendu, vous savez que ce n’est pas plus de 5 minutes !

Entre Phèdre, une scène de meurtre, des corps qui s’enlacent et des pas de danse ultra torrides, Mara Mattuschka nous fait voyager dans un univers parallèle. Personnellement, je me perds vite dans la grande famille des mythes grecs mais une chose est sûre, je sais reconnaitre des costumes à la pointe, des lumières qui ondulent sur la corde sensible de l’étrangeté et des bon·ne·s acteurs·trices. Je vous laisse donc découvrir les performances de Julian Sharp, Alexander E. Fennon ou encore Tamara Mascara. Attention aux yeux, ça risque d’aller très, très vite et de vous donner envie de dandiner.

On termine sur une vidéo un peu plus conventionnelle, du mainstream en veux-tu, en voilà. Il est vrai que j’ai un peu délaissé ce genre ces dernières semaines, je me suis laissé emporter par les productions diffusées au Porn Film Festival et j’ai eu du mal à rétropédaler. En revanche, je me suis offert une belle session de masturbation 100% Vixen il y a peu. Voici donc un petit extrait de mes jouissances visuelles qui ne sont pas exclusivement lesbiennes contrairement à ce que le gif laisse paraître. Je vous propose donc de pousser la chansonnette, vous verrez, ça finit dans les aigus.

Image en une : Hazel Moore, Blacked Raw

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire