« Entre Mecs » : parlons porn, parlons bien

Sur sa chaîne Youtube « Vous Êtes Vraiment Sympa ! », Benjamin Névert a lancé une série de vidéos intitulée « Entre Mecs ». Le principe ? Quatre mecs discutent librement d’un sujet donné et de leur rapport à celui-ci. Dimanche dernier, c’est le porno qui s’est retrouvé sur la table.

« Vous vous rappelez la première fois que vous avez vu du porno ? » Le sujet est lancé sans tabou entre Toto, Omar, Benjamin et, invité pour cet épisode, Emeric Berco, animateur sur Skyrock. Pendant 14 minutes, tout y passe, des films érotiques sur M6 à l’expérience du porn en réalité virtuelle testé par Benjamin, en passant par les coulisses d’un tournage, le porn audio et celui dit féministe. « En termes de masculinité, évidemment que le porno nous a tous un peu éduqués sexuellement », confie Benjamin. Tous oui, mais pas de la même manière, puisque Toto évoque notamment sa découverte plus tardive du X et sa consommation de porn gay, contrairement aux trois autres intervenants.


Quatre témoignages, quatre rapports différents qui viennent détricoter et interroger les clichés liés au milieu, en s’appuyant sur le recul qu’ils ont aujourd’hui sur leur sexualité et l’évolution de l’offre dans le porno. « Il ne faut pas oublier que c’est du cinéma », souligne Benjamin, appuyé par Emeric. « Comme lorsqu’on va voir un film, la taille, l’endurance… c’est parfois exagéré », note ce dernier. Une distance vis-à-vis des performances visionnées qui peut ouvrir bien des portes vers un monde de plaisir sans complexe.


« Le porno m’a appris la chorégraphie du sexe », poursuit Benjamin, « il faut commencer par ça, puis il y a ça, et ensuite on change huit fois de position… » Une chorégraphie ressentie comme rigide que Benjamin a « désapprise » par la suite. Pourtant, au gré des partenaires et des envies, comme en danse, à chacun ses mouvements, son style, son rythme… Performeuses et performeurs pouvant jouer les inspirations dans la création d’une chorégraphie à la fois personnelle et évolutive, véritable do it yourself de la sexualité.

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire