Les gifs de la semaine #315

Bonjour à toutes et tous ! Écoutez, je ne sais pas si c’est à cause de l’air marin ou grâce au fait que mon ostéo m’a remis le cou en place mais je me sens d’humeur calme et romantique. Je vous ai donc concocté une petite sélection toute en douceur avec des extraits qui sentent bon l’été et l’iode. Des bouches humides aux danses sensuelles en passant par l’univers lumineux de Livia Cheibub, je vous promets une bonne séance d’apaisement et d’onanisme. On se retrouve la semaine prochaine pour une ambiance un peu plus folle. D’ici là, prenez soin de vous.

Vous aussi vous êtes là pour vous faire une petite sélection tout en fraicheur de porn et c’est tant mieux ! Las Hijas del Fuego de Albertina Carri ici présent est l’un des films projetés lors du Porn Film Festival de Berlin édition 2018 (transition parfaite avec les gifs de la semaine dernière). On y voit de beaux paysages racontés en espagnol ainsi que des actrices fabuleuses. Ce sont des moments de vie à la croisée des plaisirs et des rencontres. Ça donne envie de fouler les terres brûlées d’Ushuaia en Argentine.

Bara No Soretsu ou Les Funérailles des Roses est un film de 1969 de la Nouvelle Vague Japonaise. On est d’accord, c’est mon côté bobo pas-parisienne qui ressort mais que voulez-vous, j’aime les trucs un peu obscurs. Ça vient très bien s’ajouter à mon imaginaire érotique en pleine construction puisque je vacille en ce moment entre les porn podcasts et le roman Venus Erotica d’Anaïs Nin. Des fragments de baisers aux échanges de fluides intenses lors d’une partie fine, ça fait rougir les joues et exploser les coeurs.

Ce petit extrait d’A Thought of Ecstasy de Rolf Peter Kahl me fait penser au Cabinet d’Intimité auquel j’ai participé lors de l’évènement Dangereuses Lectrices qui a eu lieu à Rennes fin septembre. L’idée était de se faire photographier une partie intime de son corps dans une grande boite feutrée. Seul·e ou à plusieurs, il suffisait d’appuyer sur un bouton pour déclencher la prise de vue. Dans cette ambiance tamisée et chaude, tous les mouvements sont permis y compris les plus folles cabrioles.

Ce gif du film He Loves Me de Konstantinos Menelaou est un joli conte d’été. Ça donne envie de retourner à la plage, se chauffer la peau sur le sable rugueux et aimer la paresse. La caméra portée donne cette jolie impression d’un regard subjectif qui viendrait capter un moment de vie inopportun. C’est beau, c’est beau, c’est beau.

Landlocked de Livia Cheibub avec mes amours Parker Marx et Maria Riot c’est un peu comme cet épisode de Transfert « Une histoire d’amour sur un bateau« . Il fait chaud, nous sommes dans un lieu insolite où deux jeunes personnes se cherchent et se découvrent. Ça laisse un sentiment presque flottant et rêveur, pourtant l’amour et la douceur sont bien présents.   

Image en une : Landlocked

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire