D’égérie Disney à réalisatrice de film X, l’évolution surprenante de Bella Thorne

Du haut de ses 22 ans, Bella Thorne a eu l’occasion de faire parler d’elle à différentes reprises, pour des sujets tout aussi variés. Pour les plus jeunes, elle est une actrice et chanteuse, star de Disney Channel. Pour d’autres, elle est une starlette au coeur de nombreuses polémiques. Et, récemment, elle a ajouté une nouvelle ligne à son CV : réalisatrice de film pornographiques. Et si on faisait le point sur cette jeune femme étonnante ?

Les égéries Disney ont-elles une volonté de sortir du moule de gentilles jeunes filles dans lequel elles sont trop souvent restées ? Entre Britney Spears et ses clips sexy, Miley Cyrus et son emblématique twerk aux MTV VMA et Selena Gomez, qui n’hésite plus à se dénuder pour se réapproprier son corps, le public en est désormais convaincu. Mais si les jeunes stars du studio aux grandes oreilles ont parfois choqué les plus puritains, aucune n’a plus créé la polémique que Bella Thorne, qui vient de s’illustrer dans le domaine de la pornographie.

La star de Shake It Up a bien grandi

Après quelques rôles au cinéma et à la télévision, c’est grâce à Disney que Bella Thorne se fait mondialement connaître. Au côté de Zendaya, elle devient la star de la sitcom Shake It Up, dans laquelle elle chante et elle danse. Le succès de la série lui permettra d’enregistrer un premier album et de décrocher plusieurs rôles au cinéma, dans des films tels que Famille recomposée ou DUFF : Le faire-valoir.

Mais à l’âge de 20 ans, la jeune femme décide de prendre un tournant dans sa carrière, et de s’éloigner de l’image de petite fille modèle que Disney a voulu lui donner. Finis les films familiaux. De thriller en film d’horreur, elle s’émancipe, et cela se ressent également dans sa façon d’être. Sur les réseaux sociaux, elle assume sa sensualité, n’hésitant pas à poster des photos plus dénudées. Pour certains, c’est la preuve qu’elle a bien grandi, et qu’elle est prête à s’assumer en tant que femme. Mais pour d’autres, c’est tout simplement inconcevable : pour l’Amérique puritaine, rien de plus choquant qu’une ancienne égérie Disney qui assume d’avoir une sexualité.

Bella Thorne, reine de la polémique ?

Quelle que soit l’opinion du public à son encontre, Bella Thorne se fiche des convenances et n’hésite pas à l’affirmer. Elle répond sans ambages : « mon corps, mes choix » à ceux qui lui reprochent de ne pas s’épiler, de trop se montrer. En 2016, elle évoque sans tabou sa bisexualité, bien décidée à ne pas se cacher… Même si le fait qu’elle soit désormais en couple avec l’ex de son frère ne plaît pas à tout le monde.

Quoi que la jeune femme fasse, ses actions portent toujours un fond de polémique. Quand elle publie des photos dénudées sur son compte Twitter pour couper l’herbe sous le pied d’un hacker, elle se voit reprocher d’exposer son jeune public à des photos explicites. Une phrase en légende d’un post Instagram body-positive (« Bougez vos fesses pour surmonter le mur ! » sous une photo prise pour GQ Mexique) lui a valu d’être accusée de racisme. Et lorsqu’elle dit lutter contre la dépression, les internautes lui reprochent de ne pas avoir été diagnostiquée par un professionnel de la santé. Décidément, c’est à croire qu’elle ne fait jamais les choses assez bien.

2019, une nouvelle reconversion dans le monde du porno ?

Il y a quelques semaines, Bella Thorne s’est retrouvée au cœur de l’actu, et plus particulièrement à cause des PornHub Awards, qui récompensent chaque année le meilleur du porno. Derrière la caméra, la jeune femme a réalisé Her & Him, un court-métrage qui a reçu le prix Vision le 11 octobre dernier. L’histoire ? Une version « moderne, sexuellement explicite, de Roméo et Juliette, montrant deux amants ayant un désir infini l’un pour l’autre », et explore « la relation entre un homme et une femme et leur combat pour la domination ».

Pour l’occasion, Bella Thorne a mis en scène Abella Danger et Small Hands, et travaillé main dans la main avec PornHub, qui propose l’accès à son court-métrage à ses utilisateurs premium. Dans une vidéo making-of, la principale intéressée affirme avoir pris beaucoup de plaisir à réaliser ce projet, même si elle ne sait pas encore si elle retouchera à l’univers de la pornographie à l’avenir. Une chose est sûre : elle compte bien rester dans la voie d’une sexualité épanouie et assumée. Du haut de ses 22 ans, elle refuse de vivre dans un monde dicté par les tabous de la société.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire